•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le café show

Avec Rudy Desjardins

En semaine de 6 h à 9 h

Murales de Legal : l'histoire franco-albertaine offerte en balado

Rattrapage du jeudi 1 octobre 2020
Peinture murale de Legal représentant un jeune homme lisant sur une charrue tirée par des chevaux.

Ernest Chauvet devant la murale dédiée à sa famille. L'oeuvre de Marc et Daniel Michaud représente Jean-Marie Chauvet, immigrant français, qui accordait une grande valeur à l'éducation et dont les enfants ont fait des études postsecondaires. L'aîné, en train de lire sur une charrue tirée par des chevaux, représente les contraintes de l'époque à l'éducation.

Photo : Fournie par Ernest Chauvet

On connait tous – ou presque – les murales de Legal! Mais saviez-vous que BaladoDécouverte offre un circuit portant sur l'histoire représentée dans ces peintures murales? La journaliste Geneviève Potvin s'est rendue à Legal et a fait le circuit en compagnie d'Ernest Chauvet, l'initiateur du projet. Elle a eu la chance, en quelque sorte, d'avoir le balado vivant!

Le défi, c'est que nous sommes de moins en moins nombreux à connaître l'histoire derrière les murales et nous ne sommes pas disponibles en tout temps. Avec le balado, les gens peuvent venir découvrir les murales en tout temps.

Ernest Chauvet, initiateur du projet balado

C'est en 1998 que l'aventure des murales a commencé à Legal. L'idée était de faire découvrir certaines des histoires de l'installation des francophones dans l'Ouest. Fait intéressant pour l'époque, on a voulu mettre de l'avant les femmes qui ont contribué et participé activement au développement des communautés franco-albertaines.

Peinture murale de Legal représentant des femmes qui apportent de la nourriture à un fermier debout sur une carriole remplie de foin.

Cette murale de Jacques Martel exprime bien, selon Ernest Chauvet, la contribution des femmes dans l'histoire de l'établissement des francophones en Alberta. « Elles travaillent aussi fort que les hommes. Dans cette peinture, on peut voir la maman et les enfants apporter la nourriture aux champs. »

Photo : Radio-Canada / Geneviève Potvin

Souvent, l'histoire est racontée avec la perspective de l'homme, explique Ernest Chauvet. Dans le temps des moissons, par exemple, on va parler du travail au champ qui était difficile. Mais on oublie de parler des femmes qui préparaient le repas pour les hommes. Elles travaillent aussi fort que les hommes. Dans cette peinture (de Jacques Martel), on peut voir la maman et les enfants apporter la nourriture aux champs.

C'était important dans notre projet de murales de reconnaître le rôle des femmes.

Ernest Chauvet, initiateur du projet balado
Peinture murale de Legal représentant l'histoire des Oblats en Alberta.

Murale de Remie Genest et Lucie Tattamente qui représente Eugène de Mazenod, fondateur des Oblats, Mgr Vital Grandin, qui a servi dans le nord de l'Alberta, le père Albert Lacombe, qui a contribué au développement du chemin de fer dans l'Ouest canadien, et le frère Antoine Kowalczyk, qui a servi dans l'école résidentielle de garçons au collège Saint-Jean d'Edmonton.

Photo : Radio-Canada / Geneviève Potvin

Ce sont des histoires comme celle-là que vous pourrez lire sur la Baladodécouverte des murales de Legal (Nouvelle fenêtre).

Une activité toute désignée pour suivre les consignes de la santé publique, puisque vous êtes à l'extérieur et que c'est plus facile de respecter la distanciation physique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi