•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La télé éducative sert-elle le développement du langage?

Le café show

Avec Rudy Desjardins

En semaine de 6 h à 9 h

La télé éducative sert-elle le développement du langage?

Rattrapage du mercredi 15 janvier 2020
Une jeune enfant assise sur un canapé en train de regarder l'écran d'une tablette électronique.

Les écrans prennent une place grandissante dans la vie des jeunes.

Photo : iStock

Peu importe le contenu regardé, le temps passé devant un écran a une relation inverse au développement du langage chez les enfants, explique Caroline Fitzpatrick, professeure adjointe en psychologie à l'Université Sainte-Anne en Nouvelle-Écosse.

La télé éducative est-elle meilleure pour le développement du langage chez les enfants que la télé dite de divertissement? C'est la question à laquelle la chercheuse associée à l’équipe Qualité des contextes éducatifs de la petite enfance à l’UQAM, Tania Tremblay, s'est posée. Elle a étudié 149 enfants québécois de sept ans. Les enfants ont été séparés en deux groupes, ceux qui regardent du contenu éducatif (Dora L'exploratrice) et ceux qui regardent du contenu divertissant (Ninjago).

Résultat?

Si l'enfant écoute du contenu éducatif, aucun résultat significatif n’en ressort, ce n'est ni bon ni mauvais. Par contre, quand l'enfant regarde du contenu divertissant, cela nuit au développement du langage et à la compréhension verbale.

Pour Caroline Fitzpatrick, professeure adjointe en psychologie à l'Université Sainte-Anne en Nouvelle-Écosse, ces résultats vont dans le même sens que les conclusions d’études ayant examiné l’effet du visionnement de tout type de contenu. Ce qu’on avait trouvé, explique-t-elle, c’est que dans l’ensemble, le nombre d’heures passées devant la télévision avait une association négative avec la taille du vocabulaire des enfants et aussi avec leur préparation scolaire plus globale, leur capacité d’être attentifs en salle de classe et leur développement moteur.

On avait trouvé plusieurs effets plutôt négatifs sur le développement des enfants. Et ce n’est pas surprenant étant donné que lorsque l’enfant passe du temps avec les écrans, il n’est pas engagé dans d’autres activités qui sont beaucoup plus efficaces pour augmenter le vocabulaire et le développement langagier, dont les interactions à voix vives avec d’autres membres de la famille, des donneurs de soins, d'autres enfants et ainsi de suite.

Caroline Fitzpatrick, professeure adjointe en psychologie à l'Université Sainte-Anne en Nouvelle-Écosse

Quelques conseils de Caroline Fitzpatrick en lien avec l’utilisation d’écrans :

  • Aucun temps d’écrans pour les tout-petits. Exception: l’usage d’un écran pour avoir une conversation avec un parent qui n’est pas présent (ex. Facetime, Sype);
  • Quand éviter le temps d’écran est trop difficile pour les parents, être en co-écoute et idéalement discuter des contenus;
  • Débrancher le wifi pendant la nuit;
  • Établir des routines familiales;
  • Délimiter des zones dans la maison où il n’y a pas d’écrans

La recommandation finale, suggérée par l’animateur Rudy Desjardins? Remplacer le temps d’écran par la radio!

Note: Tania Tremblay n'était pas disponible pour une entrevue. Nous la remercions de nous avoir aiguillés sur Caroline Fitzpatrick.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi