•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Qu'est-ce que l'Union démocrate internationale?

Le café show

Avec Rudy Desjardins

En semaine de 6 h à 9 h

Qu'est-ce que l'Union démocrate internationale?

Rattrapage du mardi 10 décembre 2019
Stephen Harper

L'ancien premier ministre conservateur Stephen Harper

Photo : Radio-Canada

Selon Frédéric Boily, politologue à l'Université de l'Alberta et spécialiste de la droite au Canada, l'Union constitue un réseau d'influence qui cherche à hausser la présence de candidats et de partis de centre droit dans les démocraties autour du monde. Elle se démarque, dit-il, des groupes d'influence (think tanks) qui sont plutôt dédiés à la production d'études.

Les membres de l'Union démocrate internationale, présidée par l'ancien premier ministre Stephen Harper, se sont réunis il y a une semaine à Washington. On y a d'ailleurs discuté de stratégies favorisant l'élection de candidats de centre droit.

L'organisation est née en 1983 dans un contexte particulier, explique M. Boily, celui où le bloc soviétique existait encore et où la démocratie essayait de s'étendre davantage. Il s'agissait de promouvoir la démocratie à travers le prisme des partis de droite avec un accent, entre autres, sur l'économie et la liberté de parole.

Certains membres hongrois de l'Union démocate internationale, ou encore autrichiens, proposent des politiques anti-immigration, ce qui correspond à une certaine mouvance identitaire au sein de la droite. C'est ce qu'on retrouve justement, selon Frédéric Boily, dans le dernier livre de l'ancien premier ministre canadien, Stephen Harper, Right Here, Right Now: Politics and Leadership in the Age of Disruption. Le livre, qui a été publié en 2018, peu après que le chef conservateur ait été nommé à la présidence de l'Union démocrate internationale, propose une alliance entre le conservatisme et le populisme.

(Stephen Harper y) développe cette idée que les partis conservateurs, justement, des années 1980, comme ceux de Margaret Thatcher ou Ronald Reagan, étaient un peu trop dogmatiques par rapport aux politiques économiques qui étaient axées sur le marché, (...) que l'État doit être plus présent, que l'État doit mettre de côté un peu le marché, et donc d'aller justement dans les politiques identitaires (... ) ce qui permettrait aux partis conservateurs de centre droit, ou carrément à droite, de prendre le pouvoir, ou de rester au pouvoir.

Frédérik Boily, politologue à l'Université de l'Alberta et spécialiste de la droite au Canada

Selon Frédéric Boily, après la période réformiste, puis celle pendant laquelle il a réuni la droite au Canada, il s'agit d'une troisième carrière pour Stephen Harper. Le politologue pose d'emblée la question : est-ce que Stephen Harper veut exercer une influence déterminante sur l'évolution de la droite dans le monde occidental ou prépare-t-il un retour sur la scène politique canadienne?

Il faudra poser la question au principal intéressé!

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi