•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les élus peuvent-ils bloquer les internautes?

Le café show

Avec Rudy Desjardins

En semaine de 6 h à 9 h

Les élus peuvent-ils bloquer les internautes?

Audio fil du mercredi 13 novembre 2019
Le premier ministre de l'Alberta, Jason Kenney livre un discours.

Le premier ministre de l'Alberta, Jason Kenney

Photo : Peter Evans/CBC

Le premier ministre Jason Kenney s'est attiré les foudres des internautes lorsque certains ont été bloqués de la diffusion en direct de son discours samedi sur sa page Facebook.

Les politiciens ont-ils le droit de bloquer les internautes de leurs plateformes alors qu'ils utilisent les médias sociaux de plus en plus pour communiquer? Selon l'expert en communication politique au campus Saint-Jean de l'Université de l'Alberta, Pascal Lupien, les partis affichent une tendance croissante à se replier sur leur base et à se rendre sourds aux critiques.

Rien n'empêche cependant les personnalités politiques de bloquer des internautes. La ligne peut être floue entre des détracteurs et des personnes abusives.

Le contexte législatif n'a pas rattrapé cette réalité.

Pascal Lupien, politologue

La pratique de restreindre l'accès aux communications des politiciens n'est pas nouvelle, ajoute-t-il. Avant l'existence des médias sociaux, des journalistes et des citoyens se voyaient refuser l'entrée à certains événements politiques.

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi