•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Regard sur la voix de Mélissa Bédard

Le café show

Avec Rudy Desjardins

En semaine de 6 h à 9 h

Regard sur la voix de Mélissa Bédard

Rattrapage du jeudi 11 février 2021
Elle chante devant un micro.

Mélissa Bédard pendant le tournage de Et si on se levait

Photo : Pamplemousse média

Dans sa chronique Regard sur la voix, la chef de choeur et doctorante en chant choral Marie-Josée Ouimet scrute la voix de Mélissa Bédard, révélée au grand public à Star Académie en 2012 et plus récemment dans la télésérie M'entends-tu sur Télé-Québec.

Une nouvelle diva québécoise de la chanson ? Certainement selon l'experte de la voix, Marie-Josée Ouimet.

Le timbre très spécial de sa voix, une vraie voix d'alto très douce avec une rondeur particulière qu'on ne retrouve pas chez d'autres altos québécoises comme Ginette Reno ou Luce Dufault. 

Une rondeur qu'on retrouve également dans les voyelles nasalisées fait remarquer Marie-Josée Ouimet.

Le registre de Mélissa Bédard est très vaste particulièrement dans la chanson Il me reste ou elle chante comme une ténor.

On n'entend pas que la voix est forcée ou qu'elle se désintègre dans les graves, il y a une pleine présence dans tout l'extrait. 

Si elle impressionne avec la bassesse de sa voix, Mélissa Bédard peut également atteindre des notes plus aiguës comme dans la pièce Fleur de verre.

J'entends le potentiel pour des notes hautes. On entend une facilité, c'est puissant, mais jamais poussé et la richesse de sa voix demeure présente à travers toutes ces notes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi