•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Faites vos recherches : mais qu’est-ce qu’un complotiste au juste?

Le café show

Avec Rudy Desjardins

En semaine de 6 h à 9 h

Faites vos recherches : mais qu’est-ce qu’un complotiste au juste?

Rattrapage du jeudi 26 novembre 2020
Plan rapproché de Mike Kropveld.

Mike Kropveld, directeur général et fondateur d'Info-Secte, souligne qu'avec la pandémie, les théories du complot ont pris une plus grande ampleur dans la société.

Photo : Radio-Canada

Qu'est-ce qui distingue une personne perplexe face aux événements de l'actualité d'une personne qu'on qualifierait de complotiste? Une réponse aussi complexe que certaines de ces théories!

Pour tenter de bien cerner les multiples facettes du complotiste ou conspirationniste, l'équipe s'est entretenue avec Mike Kropveld, le fondateur et directeur général d'Info-Secte, un centre d’étude des phénomènes sectaires et d'informations sur les relations interpersonnelles dans un contexte sectaire.

Le terme complotiste est-il galvaudé durant cette période ou est-il justement utilisé?

Pour les personnes qui croient au complot, ce n'est pas un complot. C'est la vérité. C'est comme parler avec un croyant. Il n'y a pas de débat.

Qu'est-ce qui définit un complotiste?

Pour plusieurs, c'est un continuum. Certaines personnes ont eu des croyances avant la pandémie, sur les vaccins, par exemple. Mais durant la pandémie, les gens se trouvent seuls devant leur ordinateur. Ils tombent sur des sites où des raisons très simples sont données sur des enjeux complexes. Dans une période stressante, ça suscite de l'intérêt. C'est comme une relation amoureuse. Les gens embarquent dans ces histoires à un niveau émotionnel élevé. Ils découvrent la vérité! Ça devient difficile d'avoir un dialogue, comme si on vous disait de laisser votre amoureux ou votre amoureuse car cette personne ne veut pas votre bien.

Y a-t-il un parallèle à faire avec les mouvements sectaires?

Dans leurs visions, les autres sont “brainwashés” par la société. Comme dans des sectes, les gens se séparent et on a peur d'être contaminé par l'extérieur. Les familles des proches tentent de les convaincre de façon logique et tombent dans un piège.

Pourquoi c'est un piège? Est-ce que ces théories sont rationnelles?

On n'applique pas le même sens critique qu'on le fait habituellement sur d'autres enjeux dans la société. Surtout parce que ça nous offre une réponse à un problème complexe. Il faut comprendre comment ces personnes voient le monde. Des gens qui ont le sentiment de ne pas avoir de pouvoir dans leur vie en ont maintenant. Ils se sentent comme un élu. Ils ont trouvé la vérité et tentent d'en convertir d'autres.

Comment peut-on ouvrir la discussion?

Lorsqu'un problème est émotionnel, c'est très difficile d'aborder la question avec la logique, au niveau pratique. Ça crée une distance entre les interlocuteurs. On encourage les amis et les familles de garder la communication ouverte. Il ne faut pas confronter la personne et se demander comment garder une relation avec elle. Il ne faut pas humilier la personne et la forcer à se défendre. Utiliser des termes comme covidiot ne l'amène pas à réfléchir. Chaque situation est différente.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi