•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De l'humour et des inquiétudes, aux partages du <em>Café show</em>

Le café show

Avec Rudy Desjardins

En semaine de 6 h à 9 h

De l'humour et des inquiétudes, aux partages du Café show

Rattrapage du vendredi 3 juillet 2020
Montage de trois images : scène de Schitt's Creek en haut, et visualisation de la température planétaire et vue aérienne des feux de forêt.

Aux partages du Café show, la série télé canadienne Schitt's Creek et le réchauffement de l'Arctique russe.

Photo : CBC / BBC / REUTERS

Les collaboratrices y vont de propositions contrastées dans leurs partages de la semaine : Tiphanie Roquette propose une bonne dose de rire avec une série télé canadienne reprise sur Netflix, tandis que Mae Anderson attire notre attention sur la situation environnementale inquiétante qui plane toujours sur notre planète.

Produite par la CBC, Bienvenue à Schitt's Creek (V.F. de Schitt'S Creek) a reçu les louanges de la critique et compte aussi son public d'inconditionnels. La série a d'ailleurs reçu le prix du meilleur ensemble d’acteurs et actrices remis par les membres de l’Alliance des artistes canadiens du cinéma, de la télévision et de la radio (ACTRA).

L'histoire est celle d'une famille très riche, un peu snob, qui perd ses biens en raison de problèmes fiscaux. Tout ce qui leur reste est un cadeau que le père avait fait à son fils : la petite municipalité de Schitt's Creek. L'action de cette série, déclinée en six saisons, est donc centrée sur l'établissement et l'évolution de cette famille dans sa communauté d'accueil.

Je voulais vous offrir quelque chose de léger, car cette série va vraiment vous faire rire. Beaucoup de sujets de société sont traités. (...) C'est extrêmement drôle!

Tiphanie Roquette

J'ai beaucoup de “Tiphanie” dans ma vie qui me disent : Ah! c'est tellement bon, les personnages sont tellement attachants, enchaîne Mae Anderson. Je me sens un peu coupable d'avoir pris une nouvelle aussi intense après Schitt's Creek...

Malgré des observations scientifiques montrant que l'isolement planétaire dû à la pandémie de COVID-19 pourrait avoir donné un répit à l'écologie de la planète, Mae pointe notre attention sur la situation inquiétante qui sévit présentement dans l'Arctique russe avec les feux de forêt et les records de température enregistrés.

On aurait atteint 38 degrés Celsius (en juin), soit 18 degrés au-dessus de la moyenne, alors qu'elle était déjà plus élevée que je pensais... on rajoute à cela les feux de forêt, qui relâchent encore plus de CO2, alors les cendres qui retombent au sol font en sorte que les glaces fondent plus rapidement.

L'Arctique est un endroit où le réchauffement est déjà en moyenne deux fois plus rapide que le reste de la planète.

Mae Anderson

L'article de la BBC (en anglais) : Arctic Circle sees 'highest-ever' recorded temperatures (Nouvelle fenêtre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi