•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le café show

Avec Rudy Desjardins

En semaine de 6 h à 9 h

Le premier auteur afro-américain était francophone

Rattrapage du vendredi 28 février 2020
À gauche, couverture du livre Le Mulâtre aux éditions L'Harmattan; à droite, portrait graphique de Victor Séjour.

Victor Séjour est l'auteur de la première oeuvre de fiction connue écrite par un Afro-Américain. Sa nouvelle, Le Mulâtre, a été écrite en français.

Photo : L'Harmattan / domaine public

Saviez-vous que le premier auteur afro-américain s'appelait Victor Séjour et que c'était un francophone? Il est demeuré longtemps méconnu même aux États-Unis, son pays d'origine. C'est le sujet de notre chronique Francophonie des Amériques avec Claire-Marie Brisson. Notre collaboratrice, qui est originaire du Michigan de descendance canadienne-française, est doctorante en études françaises à l'Université de Virginie mais est aussi l'autrice du balado The North American Francophone Podcast qui a comme objectif de faire connaître la francophonie américaine aux Américains.

Victor Séjour est né en 1817 en Nouvelle-Orléans d'une mère métisse libre, Eloisa Ferrand, et d'un père d'origine haïtienne, François Marcou, libéré de l'esclavage. Après sa libération, le père de Victor ouvre un commerce.

Ses parents étaient riches à cause du magasin, et il est allé à une école privée, je crois au Vieux-Carré, à la Nouvelle-Orléans, et ensuite ses parents l'ont encouragé à déménager à Paris, ce qui était très populaire pour des Louisianais à l'époque.

Claire-Marie Brisson

À 19 ans il a déménagé à Paris, où il a rencontré l'éditeur de La Revue des Colonies, Cyrille Bessette, qui publiait principalement des auteurs noirs et faisait la promotion de l'abolition de l'esclavage. La réception aux États-Unis n'était pas très bonne...

Il ne retournera jamais en Louisiane, ses opportunités d'être auteur de couleur étaient bien meilleures en France.

Claire-Marie Brisson

1837, il publie Le Mulâtre, un récit d'esclavage dont l'action se déroule à Saint-Domingue (ancien nom d'Haïti), une nouvelle qui a dû être publiée en France. Traduite pour la première fois en anglais pour une anthologie consacrée aux auteurs noirs, elle est restée inconnue aux États-Unis jusqu'en 1995.

Claire-Marie Brisson décrit la particularité de cette oeuvre dure mais aussi la plus ancienne connue écrite par un auteur afro-américain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi