•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Regard sur la voix : Lara Fabian

Le café show

Avec Rudy Desjardins

En semaine de 6 h à 9 h

Regard sur la voix : Lara Fabian

Rattrapage du lundi 10 février 2020
Lara Fabian

Lara Fabian

Photo : Radio-Canada

À la chronique Regard sur la voix, Marie-Josée Ouimet, étudiante au doctorat en direction chorale à l'Université de l'Alberta, analyse la voix de Lara Fabian, son évolution, ses qualités, mais aussi les défis qu'elle pose à la chanteuse.

Marie-Josée Ouimet commente d'abord le succès Tout, de l'album Pure de 1997. Dans cette balade, la chanteuse nous fait entendre, au début, une voix douce et grave.

On entend un peu le filet d'air qui passe à travers les cordes vocales, un peu comme une chanteuse folk. C'est aussi difficile de chanter grave et d'être audible, surtout comme femme, dépendant du type de voix que tu as, que se l'est de chanter haut.

Marie-Josée Ouimet

Par amour, la deuxième pièce qui passe sous la loupe auditive de notre experte, est tirée de Papillon, le dernier album de Lara Fabian dévoilé en 2019, plus de 20 ans après l'album Pure.

Le timbre de sa voix est vraiment resté. Par contre, elle fait un peu ce que Céline Dion fait maintenant; les divas des années 1990 veulent demeurer à la mode, alors elles adoptent plusieurs des techniques vocales des jeunes chanteuses comme Ryanna, Miley Cirus, ces chanteuses-là. Alors elle ajoute un peu ce qu'on appelle du vocal fry, dans le son : elle a déjà une voix un peu rauque, alors c'est pour ajouter à ça.

Marie-Josée Ouimet

Lara Fabian souligne ses 50 ans, célébré le 9 janvier 2020, par une tournée mondiale, 50 World Tour, qui l'amène notamment aux États-Unis, en France, en Belgique, en Suisse et en Russie, sans oublier le Canada, bien sûr.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi