•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réflexions sur l'homme moderne aux partages du <em>Café show</em>

Le café show

Avec Rudy Desjardins

En semaine de 6 h à 9 h

Réflexions sur l'homme moderne aux partages du Café show

Rattrapage du jeudi 23 janvier 2020
Couverture du roman à gauche et captures d'écran des contenus sur les sites web des deux journaux.

Les partages du Café show : La couverture du roman Dis-moi qui doit partir de Marc-André Chabot; Modern Masculinity, une série dans The Guardian; l'article du journal Le Monde Corset de Madonna, jupes pour homme, mannequins atypiques… Les années Jean Paul Gaultier en images.

Photo : Éditions Libre Expression/ The Guardian/ Le Monde

Masculinité moderne, haute couture et injustices sociales sont les thèmes qui ont retenu l'attention des collaborateurs de l'émission cette semaine, dans les partages qu'ils vous proposent.

Nicholas Fish s'est laissé captiver par une série vidéo qui s'interroge sur la masculinité moderne : est-elle en crise? Avec Modern Masculinity (Nouvelle fenêtre), une série (en anglais) dans The Guardian, la journaliste Iman Amrani aborde les problématiques qui touchent hommes et garçons dans le monde actuel.

(La journaliste) se questionne, va chercher des réponses mais elle n'arrive jamais avec une conclusion. Elle vous laisse vous faire votre propre idée sur ce que vous entendez.

Nicholas Fish, à propos de Modern Masculinity

La problématique du genre est aussi au coeur du partage de Jean-Marie Yambayamba, qui aborde un article du journal Le Monde consacré à la carrière de Jean Paul Gaultier, alors que le créateur de mode a annoncé sa retraite hier.

Dans Corset de Madonna, jupes pour homme, mannequins atypiques… Les années Jean Paul Gaultier en images (Nouvelle fenêtre), le journaliste Clément Ghys fait un retour en images sur la trajectoire du célèbre couturier.

La carrière de Jean Paul Gaultier a commencé avec l'habit rayé du matelot, décrit Jean-Marie, qui finalement montrait ce qu'on a appelé le trouble de genre : est-ce un habit pour femme ou un habit pour homme? (...) Par la suite, on a vu cette ambiguïté du masculin et du féminin, on le voit d'ailleurs dans un de ses défilés, quand il a présenté la jupe pour homme.

Enfin, Patrick Henri présente un roman qu'il est en train de lire, Dis-moi qui doit mourir, de Marc-André Chabot (Nouvelle fenêtre), publié par les éditions Libre Expression... Un livre en français qu'il a emprunté à la bibliothèque d'Edmonton!

L'auteur de la biographie d'Étienne Boulay se tourne vers la fiction avec ce premier roman. L'histoire met en scène un homme qui ne supporte plus les injustices après le deuil d'un enfant et qui se révolte contre le constat que les méchants s'en sortent trop bien. Un soir, il sauve malgré lui la vie d'un caïd de la mafia montréalaise qui lui offre alors le cadeau de... cinq morts. Il doit alors lui remettre le nom de cinq personnes, les condamnant ainsi au trépas.

Le livre fait beaucoup réfléchir, sur notre système de justice et sur les injustices dans la société. C'est intéressant de se poser la question à savoir comment on réagirait si une telle offre nous était faite...

Patrick Henri, à propos du roman de Marc-André Chabot

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi