Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Louis-Philippe Leblanc animateur du 6 à 9
Audio fil du mardi 4 décembre 2018

Les dépanneurs Mac's font place à la marque Circle K dans l'Ouest

Publié le

Logos des magasins Mac's et Circle K
Les magasins Mac's deviennent des magasins Circle K   Photo : Radio-Canada

Les hiboux disparaissent des façades des dépanneurs Mac's de l'Ouest. Couche-Tard, la compagnie à qui appartient le réseau Mac's, a décidé de miser sur une autre marque qu'elle possède depuis 2003 : Circle K.

Selon Bonnie Birollo, vice-présidente pour l'Ouest des dépanneurs Couche-Tard et Circle K, la décision de transformer les magasins Mac's en Circle K permettra de faire des économies d'échelle et d'offrir plus de visibilité aux commerces. Ces changements ne touchent pas le nombre d'employés, dit-elle. En plus de la façade, certains commerces seront aussi rénovés.

On voulait que la décoration et l'accueil soient plus chaleureux pour nos clients, et que ça ait l'air plus moderne.

Bonnie Birollo, vice-présidente pour l'Ouest, Couche-Tard et Circle K

Même si la marque Circle K a été créée au Texas aux États-Unis, Bonnie Birollo assure qu'il s'agit d'une entreprise canadienne qui fait partie de la famille Couche-Tard, basée au Québec. Les unités d'affaires du Québec conserveront leur nom de « Couche-Tard ». L'entreprise possède environ 16 000 magasins dans 25 pays.

Un dépanneur de Couche-Tard
Les dépanneurs Mac's dans l'Ouest canadien sont exploités par l'entreprise Alimentation Couche-Tard, la plus grande chaîne de dépanneurs au pays avec plus de 5800 magasins.   Photo : Alimentation Couche-Tard

Froster vs Slurpee

Selon Bonnie Birollo, l'industrie des dépanneurs est toujours en évolution et continue de bien performer. Ces commerces de proximité qui ne ferment jamais continuent de charmer une clientèle, notamment les nombreux travailleurs aux horaires atypiques.

Pour Circle K, le défi est de se démarquer face à 7-Eleven, un empire qui est aussi né au Texas, mais qui appartient à un groupe japonais. Circle K dit vouloir se distinguer grâce à la qualité de son service afin que les Manitobains choisissent une barbotine « Froster » plutôt qu'une « Slurpee » de leur compétiteur.

Chargement en cours