•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Histoire Canada publie <em>Les Traités et les relations qui en découlent</em>

Le 6 à 9

Avec Patricia Bitu Tshikudi

En semaine de 6 h à 9 h

Histoire Canada publie Les Traités et les relations qui en découlent

Audio fil du jeudi 3 mai 2018
Trois copies d'une publication du magazine Histoire Canada sont étalées sur un bureau.

Des copies de la parution « Les traités et les relations qui en découlent » publiée par le magazine Histoire Canada

Photo : Radio-Canada / Guy Noël

Le magazine Histoire Canada a lancé récemment un numéro spécial dédié à l'histoire des différents Traités signés entre les peuples autochtones du Canada à la suite de l'arrivée d'Européens sur le continent.

Intitulé Les Traités et les relations qui en découlent, le magazine présente l'analyse de spécialistes dans le domaine, tels que Karine Duhamel.

Dans son texte « Gakina Gidagwi'igoomin Anishinaabewiyang : Nous sommes tous peuple des Traités », elle invite les lecteurs à tenter de comprendre l'esprit et l'intention derrière ces textes. Elle affirme que ces accords « établissaient des principes consensuels dont devaient bénéficier toutes les parties ».

On a l'habitude de regarder les Traités comme un contrat entre deux compagnies, mais vraiment, c'est une nouvelle relation.

Karine Duhamel, conservatrice des droits autochtones, Musée canadien pour les droits de la personne

Karine Duhamel est consciente du danger du révisionnisme historique.

Elle affirme par contre que l'interprétation de ces documents a surtout été effectuée par des personnes non autochtones, à une époque où les Autochtones étaient déshumanisés.

Pour bien interpréter les Traités d'une façon contemporaine, il faut comprendre le contexte historique dans lequel les gens se sont mis d'accord.

Karine Duhamel, conservatrice des droits autochtones, Musée canadien pour les droits de la personne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi