Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Louis-Philippe Leblanc animateur du 6 à 9
Audio fil du mardi 24 avril 2018

Traverser le Canada au nord du 50e parallèle

Publié le

Keven Martel marche dans un ruisseau en portant un grand sac à dos
Keven Martel entend traverser le pays par ses propres moyens.   Photo : Gracieuseté Paul Boucher

Chaque année, des centaines de personnes tentent de traverser le Canada en utilisant des moyens de transport variés. La plupart du temps, ils suivent le tracé de l'autoroute Transcanadienne. Keven Martel, lui, tentera plutôt de passer par le nord.

Son concept est simple : il souhaite traverser le Canada d'est en ouest, en solitaire et sans utiliser de moteur, tout en restant au nord du cinquantième parallèle. Un trajet difficile qui l'amènera en plein coeur de la forêt boréale.

Moi, en m'imposant le parallèle 50, je n'aurai pas le choix d'être dans le bois avec mon sac. Il n'y a pas de sentier balisé non plus. Je voulais apporter un petit côté humain à cette expédition-là, puisque la plupart de mes points de ralliement seront dans des communautés autochtones.

Keven Martel, aventurier

Il prévoit d'ailleurs traverser le Manitoba au nord du lac Winnipeg en arrêtant à Norway House. Il devra franchir de grandes distances en portant sur son dos sa nourriture et un bateau gonflable. Dans les plaines, il pourra utiliser un vélo.

« Si on veut grandir, il faut sortir de sa zone de confort », explique Keven Martel.

Keven Martel est à l'étape de la préparation. Il espère commencer ce périple de huit mois en mai 2019. En attendant, il prévoit franchir une distance de 3300 kilomètres en vélo dans l'est du pays ce printemps pour s'entraîner.

Chargement en cours