Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Louis-Philippe Leblanc animateur du 6 à 9
Audio fil du jeudi 15 février 2018

Célébrer la résilience humaine dans une course hivernale

Publié le

Un athlète barbu porte un sac à dos en courant dans la rue en plein hiver.
Un participant de la course Actif Epica dans la vallée de la rivière Rouge au Manitoba.   Photo : http://actifepi.ca/

Environ 70 coureurs et cyclistes sont attendus en fin de semaine dans la vallée de la rivière Rouge, alors que se déroulera une course hors du commun. Les participants devront parcourir de 125 à 200 km à pied ou à vélo tout en étant autosuffisant... le tout en plein hiver.

La course « Actif Epica » se déroule depuis 2012. Les participants débutent leur périple à Emerson (200 km au sud de Winnipeg), Ridgeville (162 km au sud de Winnipeg) ou Saint-Malo (125 km au sud de Winnipeg) et rejoignent la ligne d'arrivée sur les lieux de la Fourche à Winnipeg.

Pour plusieurs participants, cette course représente un laissez-passer pour la « Iditarod trail invitational », un ultramarathon qui se déroule en Alaska.

On est la seule course au Canada qui leur permet de se qualifier pour la course en Alaska.

Murielle Bugera est la présidente de Crow Wing trail association

Les participants doivent être autosuffisants et s'orienter par eux-mêmes, ce qui n'empêche pas certains bénévoles de vouloir les aider.

« Nous, les bénévoles à la cabane à sucre à Saint-Pierre-Jolys, nous avons le droit de leur offrir une place pour se réchauffer, explique Murielle Bugera. On a de l'eau bouillante pour dégeler leur bouteille d'eau. On leur donne de la soupe aux pois et de la bannock. »

Chargement en cours