Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patricia Bitu Tshikudi
Le 6 à 9
Audio fil du mercredi 31 janvier 2018

Niki Ashton et la conciliation travail-famille sur la colline Parlementaire

Publié le

Niki Ashton
Niki Ashton   Photo : La Presse canadienne / Liam Richards

Pour la députée de Churchill - Keewatinook Aski, la rentrée parlementaire représente un défi supplémentaire cette année.

Niki Ashton doit composer avec les tâches et responsabilités habituelle d'une parlementaire au fédéral, tout en s'occupant de jumeaux âgés de quelques mois à peine. Elle y parvient grâce à l'appui de sa famille et d'amis.

Malheureusement, au Parlement, nous n'avons pas de congé de maternité. Et aussi, comme plusieurs parents, je n'ai pas accès à une garderie ici.

Niki Ashton, Députée de Churchill—Keewatinook Aski

Niki Ashton dit que ses enfants n'ont pas le choix de s'intéresser à la politique. Celle qui célébrera cette année son 10e anniversaire en tant que députée néo-démocrate, doit aussi s'habituer au nouveau leadership du parti. En octobre, elle est arrivée 3e dans la course à la direction du NPD, derrière Jagmeet Singh et Charlie Angus. Quatre mois plus tard, elle ne dit ne pas éprouver d'amertume.

Niki Ashton affirme vouloir parler de plusieurs dossiers régionaux à Ottawa, comme celui des pertes d'emplois prévus dans le secteur minier à Thompson, et celui de la ligne de chemin de fer de Churchill.

« Nous avons plusieurs défis économiques dans notre région et il y a un grand besoin d'aide fédérale, » dit Niki Ashton.

Chargement en cours