•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bureau de l'éducation française, les réactions de Guy Roy

Le 6 à 9

Avec Patricia Bitu Tshikudi

En semaine de 6 h à 9 h

Bureau de l'éducation française, les réactions de Guy Roy

Audio fil du lundi 30 octobre 2017
Salle de classe vide

Salle de classe vide

Photo : Radio-Canada / Anne-Louise Despatie

« C'est vraiment, à mon avis, très insultant que cette décision soit prise, et je pense qu'elle doit être renversée, » dit Guy Roy, qui a été sous-ministre adjoint de 1976 à 2004 au Bureau de l'éducation française.

Guy Roy voit d'un mauvais oeil les changements organisationnels envisagés au sein du BEF.

Je suis très profondément troublé et déçu de cette décision. Je suis inquiet pour l'avenir de l'éducation en français.

Guy Roy

Selon lui, ces changements vont faire diminuer l'importance de ce bureau au sein du ministère de l'Éducation. Il craint également que la langue de travail ne soit plus le français.

« Pour communiquer entre nous, autant à l'écrit que verbalement, c'est très important, » dit Guy Roy. « C'est important aussi pour la culture organisationnelle d'une boîte. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi