•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les chats et les chiens populaires pendant la pandémie

Le 6 à 9

Avec Patricia Bitu Tshikudi

En semaine de 6 h à 9 h

Les chats et les chiens populaires pendant la pandémie

Rattrapage du mercredi 20 janvier 2021
Un chat et un chien se câlinent sur un canapé.

Des animaux de compagnie

Photo : iStock

Les adoptions d'animaux de compagnie sont en hausse durant la pandémie. « Ça a été vraiment une année incroyable pour les adoptions d'animaux, pour les sociétés de sauvetage et bien sûr pour les vétérinaires », confirme le docteur Serge Chalhoub, membre du Comité sur les enjeux nationaux de l'Association canadienne des médecins vétérinaires.

Le vétérinaire, qui enseigne également à la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Calgary, indique qu’une société de sauvetage d’animaux de la région a observé une augmentation de 40 % des adoptions. Même les animaux plus âgés trouvent une famille, souligne le docteur Chalhoub, si bien que certains refuges n’hébergent désormais que très peu de pensionnaires à poils.

C’est là une tendance que « les vétérinaires en général » voient d’un bon œil, croit le docteur Chalhoub. Celui-ci relève les nombreux bienfaits que peut procurer un compagnon à quatre pattes, tant pour la santé physique que pour la santé mentale. « Il y a des études qui démontrent que les chats et chiens sont très bons pour réduire le stress, augmenter l’activité physique », précise-t-il, en mentionnant également l’impact positif sur les plans de la socialisation ou encore de la responsabilisation des enfants.

Néanmoins, les vétérinaires « surveille[nt] de très près la fin de la pandémie », espérant que les familles adoptives n’abandonnent pas de leur nouveau membre une fois le télétravail terminé, signale le docteur Chalhoub.

Le vétérinaire estime toutefois que plus le temps passe, plus ce risque diminue. Comme les familles ont adopté leur compagnon il y a presque un an maintenant, peu voudront s’en séparer, croit-il. « Les animaux deviennent une partie de notre famille », souligne-t-il, en ajoutant que la succession de différents foyers d’adoption est très difficile pour les chats et les chiens.

Afin d’éviter les surprises lors de l’adoption d’un animal, le docteur Chalhoub affirme qu’il est très important de bien se renseigner avant de prendre sa décision, de faire des recherches sur les besoins des animaux et les tâches à accomplir pour bien s’en occuper.

« Les chiens et les chats ne nous parlent pas, donc il faut penser un petit peu pour eux, pour leur santé », conclut le vétérinaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi