•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’année 2021 s’annonce bien remplie à Sainte-Anne

Le 6 à 9

Avec Patricia Bitu Tshikudi

En semaine de 6 h à 9 h

L’année 2021 s’annonce bien remplie à Sainte-Anne

Rattrapage du mercredi 13 janvier 2021
L'entrée du village de Saint-Anne au Manitoba.

La ville bilingue de Sainte-Anne-des-Chênes se trouve à 50 kilomètres au sud-est de Winnipeg.

Photo : Radio-Canada

Les résidents de Sainte-Anne, au Manitoba, verront plusieurs chantiers dans leur ville au cours des prochains mois. La construction d'un nouveau bureau municipal, l'agrandissement des installations d'épuration des eaux ainsi qu'un projet de parc à chiens sont notamment dans les cartons du maire, Richard Pelletier.

Le nouveau bureau municipal devrait être construit cet été sur le chemin Dawson, juste à l’est de la Co-op, indique le maire. « La ville de Sainte-Anne grossit », et l’actuel bureau municipal est trop petit, explique M. Pelletier, en ajoutant qu’il n’y dispose même pas d’un espace de travail.

Le maire promet un édifice de belle apparence, d’allure ancienne. « Quand on va rentrer à Sainte-Anne, [...] on va être fiers de venir à Sainte-Anne », dit-il. La municipalité tentera autant que possible de faire affaire avec des entrepreneurs locaux. Les appels d’offres seront lancés bientôt, annonce M. Pelletier.

La ville poursuit également son projet d’expansion du bassin d’épuration des eaux, entamé il y a environ six ans, et pour lequel des investissements d’au-dessus d’un million de dollars ont déjà été faits, affirme le maire. L’objectif serait de commencer à construire cet été une troisième cellule d’épuration. Celle-ci viendrait s’ajouter aux installations déjà en place, qui selon Richard Pelletier peinent à répondre aux besoins de la population grandissante.

Sainte-Anne est en attente des fonds des gouvernements fédéral et provincial. Le coût total du projet d’agrandissement du bassin s’élèvera à 10 millions de dollars, affirme le maire.

L'administration souhaite enfin pouvoir convaincre la province de lui céder un terrain au sud-est de la ville afin de pouvoir aménager et entretenir un parc à chiens. Les résidents sont de plus en plus nombreux à adopter un animal de compagnie, observe le maire, et plusieurs d’entre eux réclament un tel espace, ajoute-t-il.

La population de Sainte-Anne, une ville d'environ 3000 âmes, a connu une croissance d’environ 30 % au cours des six à huit dernières années, estime le maire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi