•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La faiblesse du réseau Internet en milieu rural complique le télétravail

Le 6 à 9

Avec Patricia Bitu Tshikudi

En semaine de 6 h à 9 h

La faiblesse du réseau Internet en milieu rural complique le télétravail

Rattrapage du mercredi 25 novembre 2020
Saint-Lazare au Manitoba

Saint-Lazare au Manitoba

Photo : Radio-Canada

Les entrepreneurs des différentes régions du Manitoba « n'ont pas eu le choix » de se convertir au télétravail et d'adapter leurs pratiques en conséquence, selon Joel Lemoine, directeur de l'appui aux entreprises au Conseil de développement économique des municipalités bilingues du Manitoba (CDEM). Néanmoins, ce conseiller auprès de gens d'affaires de la province souligne qu'il est nécessaire de disposer d'« un réseau Internet d'assez bonne puissance » pour maintenir ses activités à distance. Et ce n'est pas tout le monde au Manitoba qui jouit d'un tel service.

« On apprend à vivre avec ce qui se passe aujourd’hui », affirme Joel Lemoine. Il ajoute que les entrepreneurs qui, avant la pandémie, « étaient le mieux préparés dans leurs façons de faire », ceux qui par exemple avaient déjà mis en place un système de vente en ligne, sont ceux qui « se sont le mieux adaptés à la situation ».

Néanmoins, l’instabilité ou la faiblesse de la connexion Internet peuvent causer des casse-tête logistiques à ceux qui souhaitent travailler à partir de la maison. Lui-même établi dans la région de Sainte-Agathe, Joel Lemoine doit concilier son télétravail et l’école de ses enfants. « On a comme un calendrier », illustre-t-il.

« Ça fait longtemps qu’on entend parler au niveau gouvernemental [...] des investissements dans les infrastructures [pour le réseau Internet], finalement [...] on commence à avoir des entreprises privées qui ont pris ça en main », fait remarquer Joel Lemoine, qui a bon espoir de voir la connexion s’améliorer.

Le directeur de l’appui aux entreprises déplore cependant que la présence de quelques gros joueurs et le peu de compétition aient pu être un frein à l’amélioration des services en région.

Quand tu as des entreprises privées, ou dans certains cas des monopoles, qui dominent l’accès à Internet dans nos villages, dans nos petits villages, et encore plus dans nos villages bilingues, c’est ça qui enrage les gens.

Joel Lemoine, directeur de l'appui aux entreprises au Conseil de développement économique des municipalités bilingues du Manitoba

Selon Joel Lemoine, c’est la mobilisation de la communauté elle-même qui a permis de trouver d’autres avenues pour mieux desservir la population des zones rurales.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi