•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 6 à 9

Avec Patricia Bitu Tshikudi

En semaine de 6 h à 9 h

Les parents de familles plurilingues conviés à des consultations

Rattrapage du mercredi 14 octobre 2020
Des élèves dans une salle de classe

Des élèves dans une salle de classe

Photo : iStock

Constatant le manque de services destinés au parent anglophone ou allophone qui souhaite appuyer l'éducation francophone de ses enfants, la Fédération des parents de la francophonie manitobaine lance des consultations et un sondage afin de mieux évaluer les besoins des familles plurilingues. La directrice générale de la Fédération, Brigitte L'heureux, rappelle que « le parent anglophone a un rôle très important dans ce cheminement-là », mais déplore qu'il soit souvent peu outillé pour accompagner son enfant.

La Fédération estime que plus de la moitié des enfants fréquentant les écoles ou les centres d’apprentissage francophones de la province provient de familles plurilingues, affirme Brigitte L’heureux. L’apprentissage du français chez ces enfants se fait plus aisément lorsqu’ils bénéficient du soutien du parent qui n’est pas francophone, ajoute-t-elle, en s’appuyant sur un sondage de la Commission nationale des parents francophones.

Il est donc primordial de développer des ressources pour ces familles, croit la Fédération, qui a créé un nouveau poste d’agente de francisation au printemps dernier. Certains parents hésiteraient même à inscrire leur enfant dans un centre d’apprentissage ou une école francophones par « crainte de ne pas pouvoir [l’]appuyer » dans son cheminement éducatif, ajoute Brigitte L’heureux.

Pour mieux connaître les besoins, les attentes, les défis et les stratégies des familles plurilingues en la matière, la Fédération sollicite les commentaires de ces parents anglophones ou allophones. Ceux qui ont des enfants qui ont déjà complété leur parcours scolaire peuvent aussi participer, en faisant part des difficultés qu’ils ont rencontrées et des ressources qui les ont aidés.

Des consultations se tiendront en ligne les 21 octobre, 28 octobre et 2 novembre. Ceux qui ne peuvent pas y participer pourront remplir un sondage. Des conversations individuelles sont aussi possibles pour les parents qui le désirent.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi