•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 6 à 9

Avec Patricia Bitu Tshikudi

En semaine de 6 h à 9 h

Une aide d’Ottawa bienvenue pour les entrepreneurs noirs

Rattrapage du jeudi 10 septembre 2020
Un homme devant un arbre, les bras croisés.

Christian Mekoh parle de son expérience afin de contribuer à la discussion ambiante à propos du racisme.

Photo :  CBC / Austin Grabish

Ottawa investit 93 millions de dollars pour appuyer les entrepreneurs noirs au pays. Christian Mekoh, cofondateur de la fabrique de chocolats Aschenti Cocoa, est de l'avis qu'« on ne peut que saluer cette décision du gouvernement fédéral ».

Il y a une double peine pour les entrepreneurs noirs, soutient-il, en précisant que ceux-ci rencontrent les difficultés et défis inhérents à l’entrepreneuriat en général, conjugués à la peine d’arriver dans un milieu qui n’est pas le sien, où il faut s’intégrer, où il y a des méthodes qu’on ne maîtrise pas nécessairement, où il y a un ensemble de réglementations qu’on doit intégrer dans la mise en oeuvre de son projet.

Christian Mekoh signale que les nouveaux arrivants ne peuvent compter sur un réseau personnel d’appui et d’orientation. Ceux-ci ont donc besoin d’avoir accès à de la formation en planification et gestion d’affaires, affirme M. Mekoh. Il souligne également que les entrepreneurs noirs se butent souvent à certains critères pour l’obtention de prêts. Tous les entrepreneurs qui viennent d’Afrique n’ont pas nécessairement un historique de crédit, illustre-t-il.

À cela s’ajoute que les entrepreneurs noirs sont souvent confrontés à une barrière raciale, indique M. Mekoh.

L’entrepreneur voit donc dans l’initiative d’Ottawa un signe de la reconnaissance qu’il y a un besoin pour du soutien chez les gens d’affaires noirs et, aussi, de la reconnaissance que l’entrepreneuriat noir pèse dans le porte-monnaie de l’entreprise au Canada.

Selon Christian Mekoh, l’aide devrait être étendue à tous les entrepreneurs qui sont de nouveaux arrivants.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi