•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 6 à 9

Avec Patricia Bitu Tshikudi

En semaine de 6 h à 9 h

Évacuée en raison des feux de forêt, une résidente de Red Lake salue la générosité de la communauté

Rattrapage du mardi 11 août 2020
De la fumée

Le feu de forêt Red Lake 49, qui a forcé l'évacuation de la municipalité de Red Lake, s'étendait sur 420 hectares mardi matin.

Photo : Facebook / Nick Zook

Les feux de forêt sévissent dans le Nord-Ouest ontarien. Les résidents de la municipalité de Red Lake ont dû évacuer leur domicile lundi soir, et les autorités préparent une évacuation aérienne. Agathe Breton-Plouffe, qui habite le secteur, raconte être partie un peu avant que l'ordre d'évacuation ne soit lancé. « C'était pas mal fou hier », déclare-t-elle.

Mme Breton-Plouffe indique qu’en fin d'après-midi lundi, elle a aperçu beaucoup de fumée, conjuguée à des vents intenses. C’est lorsqu’elle a vu les pompiers partir en direction du brasier qu’elle a décidé elle-même de quitter son domicile, vers 19 h, indique-t-elle.

Si elle a réussi à évacuer rapidement le secteur, les résidents qui sont partis après l’ordre d’évacuation ont dû attendre des heures pour se rendre à Ear Falls, situé normalement à 45 minutes de là, où ils devaient s’enregistrer pour le décompte des évacués. « C’était incroyablement lent », affirme Mme Breton-Plouffe, « tout le monde est parti en même temps, il y avait de longues lignées ».

Elle raconte que les résidents des secteurs de Madsen et de Starratt-Olsen, situés de part et d’autre de la route 618, fermée en raison du feu, ont même dû attendre « que le feu finisse de traverser la route » avant d’évacuer la région.

« Très stressée » hier soir, Mme Breton-Plouffe se dit rassurée de constater la solidarité des différentes communautés à proximité de Red Lake.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi