Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patricia Bitu Tshikudi
Le 6 à 9
Audio fil du mardi 16 avril 2019

Une bande dessinée destinée aux personnes transgenres

Publié le

Photo professionnelle de Sophie Labelle
La bédéiste Sophie Labelle   Photo : Julie Artacho

Les personnes transgenres peuvent parfois avoir de la difficulté à se reconnaître dans le monde de la bande dessinée. La bédéiste et conférencière transgenre Sophie Labelle tente de remédier à la situation en offrant du divertissement qui s'adresse aux membres de sa communauté.

Le but n’est pas d’éduquer sur les personnes trans, affirme l'artiste québécoise. Le but c’est d’écrire des histoires dans lesquelles il y a des personnes trans.

Sophie Labelle, bédéiste et conférencière transgenre

Elle dit souhaiter créer du contenu qui touche les personnes trans, queer ou LGBT.

« C'est important pour moi de me reconnaître dans les personnages que je dessine », ajoute-t-elle.

Sophie Labelle raconte que sa plus grande influence est la bédéiste lesbienne des années 70, Alison Bechdel.

« Elle parlait de son quotidien dans le but de divertir ses amies lesbiennes et c’est le ton que je voulais utiliser », dit-elle.

Le travail de l’artiste est traduit dans une vingtaine de langues, mais malgré son succès, elle admet qu'être une personnalité transgenre publique vient aussi avec des aspects négatifs.

La bédéiste est de passage à Winnipeg, mardi, à la bibliothèque Harvey Smith de 18 h à 20 h afin de rencontrer les amateurs de son art et de son projet Assignée garçon.

Chargement en cours