•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Amir Khadir, de retour à ses racines

Le 21e

Avec Michel Lacombe

Le lundi de 21 h à 22 h
(en rediffusion le mardi à 3 h)

Amir Khadir, de retour à ses racines

Amir Khadir, ancien député de Mercier pour Québec solidaire devant un microphone.

Amir Khadir, député de Mercier pour Québec solidaire

Photo : Radio-Canada / Luc Lavigne

« Rester trop longtemps dans la politique professionnelle apporte en soi des problèmes de compromis. [Le] fait qu'on se coupe de la société fait en sorte qu'on n'est pas capable de faire le travail de représentation que la démocratie exigerait. Un mandat exercé trop longtemps concentre trop de pouvoir », affirme Amir Khadir, ancien député de Québec solidaire, au micro de Michel Lacombe. Homme politique physicien et médecin spécialisé en microbiologie-infectiologie, Amir Khadir fait un retour sur son enfance à Téhéran, au cœur d'un pays en crise, et parle des raisons qui l'ont amené à la politique québécoise.

Il revient également sur les souvenirs qu'il garde de son arrivée à Montréal comme immigrant dans un contexte particulier, et il parle de son amour pour la poésie, la philosophie et la physique.

Quand on est arrivés, mon père avait loué un appartement en plein cœur du Plateau-Mont-Royal. […] Un Plateau-Mont-Royal ouvrier des années 70 […], où il n’y avait pas beaucoup d’immigrants. On était, par notre apparence, facilement identifiables [ou] mis à l’index par tout le reste du monde.[…] L’immigrant que j’étais se sentait attaqué, pourchassé [à l’école].

Amir Khadir, médecin et ancien député de Québec solidaire

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi