Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Audio fil du lundi 8 octobre 2018

À la rescousse des bonsaïs de Saint-Alphonse-Rodriguez

Publié le

Des bonsaïs disposés sur des tables en bois à l'extérieur, sur fond de paysage d'automne.
Une partie de la collection de bonsaïs de Robert Smith et Suzanne Piché.   Photo : Radio-Canada / Dominic Brassard

Robert Smith et de Suzanne Piché sont propriétaires de la pépinière Bonsaï Gros-Bec depuis 25 ans à Saint-Alphonse-Rodriguez, dans Lanaudière. À 69 ans, et sans relève pour poursuivre les activités de leur entreprise, les deux amoureux ne savaient que faire de l'exceptionnelle collection de bonsaïs qu'ils ont amassée au fil du temps. La vendre? La donner? La réponse s'est finalement imposée d'elle-même.

On s'attache [aux bonsaïs], affirme Suzanne Piché. Il y a des gens qui veulent acheter des bonsaïs, qui ont les sous, mais on ne veut pas les vendre, car ces personnes ne seront pas capables de les entretenir!

Pour sauver la collection, son conjoint, Robert Smith, spécialiste des bonsaïs, a alors eu l'idée d'impliquer la communauté.On crée une société à but non lucratif [Bonsaï sur la colline], dont la première mission est d'entretenir la collection, explique-t-il.

Mais ne s'improvise pas spécialiste des bonsaïs qui veut. Maîtriser cet art nécessite, à son avis, des années de cours et de pratique. À l'heure actuelle, quelques bénévoles participent à l'initiative, mais il faudra en former davantage pour assurer la pérennité de la collection.

Bonsaï sur la colline a aussi le mandat d'autofinancer ses activités, ce qui inclut le coût d'entretien de ces arbres miniatures. Selon Robert Smith, prendre soin d'un bonsaï de qualité peut facilement coûter 500 $ par année.

C'est pourquoi l'organisme offre au public des visites guidées du site, des cours sur cet art, des services de location de bonsaïs, mais aussi certains services funéraires. Une bénévole, Marie-Suzon Morand, souligne qu'il est possible de louer un bonsaï pour faire perdurer la mémoire d'une personne décédée : [Les proches] ont le droit de mettre des cendres une fois par année [dans le pot]. Ils peuvent aussi venir célébrer des funérailles ici, s'ils le veulent.

Bonsaï sur la colline est situé à Saint-Alphonse-Rodriguez, dans Lanaudière, au 40, rue Imbeault.

Chargement en cours