Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Audio fil du vendredi 10 août 2018

Contrecœur fête son 350e anniversaire avec la légende de la Chasse-Galerie

Publié le

Image-titre de la section spéciale Canoë Volant : vivez la légende, inspirée de la légende de la chasse-galerie.
Canoë Volant : vivez la légende   Photo : Radio-Canada

Dans la légende de la Chasse-Galerie, une partie de l'action se passe dans la maison de Batissette Augé. Cette maison a bel et bien existé à Contrecœur, et la ville qui célèbre cette année ses 350 ans tente de lui redonner vie. Un reportage de René Saint-Louis.

« Dans la légende, tout commence par des bûcherons qui sont dans le bout de la Gatineau qui s’ennuient la veille du jour de l’An et veulent rejoindre leurs blondes à Contrecœur. Ils font tout le chemin avec le diable et arrivent pour fêter à Contrecœur », raconte René Laprade, président de la corporation des fêtes du 350e anniversaire de Contrecœur.

Au 19e siècle, il y avait bien une maison à Contrecœur reconnue pour ses soirées dansantes. « Cette maison a existé et avait une réputation, c’est un peu pour cette raison qu’Honoré Beaugrand l’a visée dans sa légende de la Chasse-Galerie. Elle était reconnue pour son bon alcool et la qualité des dames qui la fréquentaient. Comme la consommation d’alcool était mal perçue à cette époque-là, on l’a un peu dénoncée avec cette histoire-là », explique Frédéric Lalumière, directeur de la firme de production d’événements Oyez Oyez!, qui a été chargée par Contrecœur de mettre en valeur l’histoire de la ville.

Des ouvriers embarquent dans un conteneur un mur avec deux fenêtres.
La Ville de Contrecœur a sauvegardé des pans de murs de la maison de Batissette Augé.   Photo : Ville de Contrecœur

La maison de Batissette Augé, mal entretenue pendant des années, a dû être détruite en 2015. Toutefois, la Ville a réussi à sauver quelques morceaux de murs et de plancher ainsi que le pignon de la maison.

Aujourd’hui, tout cela est entreposé dans un conteneur, et la mairesse Maud Allaire a des idées pour faire revivre cette maison. « Nous voulons en faire un musée roulant pour présenter des mini-expositions ou un bar pour des événements », précise-t-elle.

Chargement en cours