Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Le 15-18
Audio fil du jeudi 28 juin 2018

Un jardin de rue qui surprend

Publié le

Une structure faite de bois, de cordes et de murets de pierre contenant des parcelles de verdure, en bordure d'un trottoir.
Le jardin de Dany Genest s'étend sur 20 mètres de longueur.   Photo : Radio-Canada / Dominic Brassard

Le jardin de Dany Genest a de quoi accrocher l'oeil des passants dans la rue des Érables, près de l'intersection du boulevard Rosemont. Avec ses quelque 20 mètres de longueur, ses planches de bois, son réseau de cordes, ses murets de pierre et ses barils d'eau, la structure ne ressemble en rien à un jardin typique. Et cela ne plaît pas à tous.

« C'est sûr qu'on a fait ça gros, concède Dany Genest. Il y a beaucoup de monde qui fait des petites plates-bandes qui passent bien, mais nous, nous avons pris 100 pieds de terrain. »

Cela fait deux ans qu'un groupe de résidents de l'arrondissement Rosemont - La Petite-Patrie entretient ce jardin urbain, situé dans des carrés d'arbres en bordure de la rue.

Mais cette année, Dany Genest a reçu la visite de l’éco-quartier du secteur, qui l’a averti que son installation ne respectait pas les directives du Guide d'aménagement des jardins de rue : « Ils ont dit qu’ils pouvaient tout détruire. Moi, je ne recommencerai pas tout. C'est beaucoup de travail, il y a bien des gens qui ont participé. »

Or, il n’en sera rien, assure le maire de l’arrondissement, François Croteau.

Pour nous, c’est une initiative qui est notable et qui est, à notre sens, exemplaire en termes d’effort citoyen pour transformer l’espace urbain.

François Croteau, maire de l'arrondissement Rosemont - La Petite-Patrie

Il précise que le Guide d'aménagement des jardins de rue ne contient que des recommandations et qu’il n’existe pas de règles dans l’arrondissement pour encadrer ces jardins, autres que celles concernant la sécurité. « Dans le cas qui nous concerne, il n’y a pas d’entrave sur la rue, il n’y a pas d’entrave sur le trottoir, dit-il. En ce sens-là, je pense que la ligne est bien respectée. »

Le maire confirme avoir reçu des plaintes concernant le jardin de Dany Genest. Mais bien des résidents du secteur trouvent, au contraire, que l’installation est très positive pour le quartier. « Visuellement, ça a peut-être l’air d’une drôle d’installation, mais il y a une initiative derrière ça, une initiative environnementale, donc je crois que les effets positifs sont supérieurs aux effets négatifs », affirme une citoyenne.

Chargement en cours