Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Le 15-18
Audio fil du lundi 18 septembre 2017

Un témoin choqué par une interpellation sur une plage « nudiste »

Publié le

Les policiers sont intervenus à plusieurs reprises cet été pour des cas de nudité en public.
Les policiers sont intervenus à plusieurs reprises cet été pour des cas de nudité en public.   Photo : Étienne Pineault

Des policiers ont interpellé, samedi, un homme nu aux chutes Sainte-Marguerite, à Sainte-Adèle, un lieu populaire auprès des personnes LGBT+. Étienne Pineault, témoin de la scène, défend un lieu « sanctuaire » pour la communauté.

Les policiers de la Sûreté du Québec sont intervenus plusieurs fois cet été sur le site des chutes Sainte-Marguerite, un endroit fréquenté par de nombreux nudistes. Samedi dernier, les policiers ont procédé à une arrestation pour un cas de nudité en public.

Le maire de Sainte-Adèle, Robert Milot, explique que les cas de nudité posent problème, car les chutes Sainte-Marguerite sont situées près de la piste cyclable très fréquentée du P'tit Train du Nord. Selon Robert Milot, cette piste cyclable voit passer 1 million de personnes par année.

Une oasis de paix pour la communauté LGBT+

Étienne Pineault était présent sur les lieux avec deux amis. Un autre homme, nu, a été interpellé par une policière, qui a demandé à l'homme de se rhabiller, « de manière expéditive », selon Étienne Pineault.

Ce qui m’a le plus choqué, c’est qu’en posant des questions à la policière, elle a déclaré : “ C'est le maire de Sainte-Adèle qui ne veut plus de monde nu ici, les gais viennent depuis longtemps.”

Étienne Pineault, sur Facebook

D’après ses dires, les chutes Sainte-Marguerite sont, historiquement, un lieu de rencontres pour la communauté LGBTQ+. « [Aux chutes], on se sent bien, on se sent libre, on ne se sent pas jugé [...], on n'a pas une arrière-pensée comme on a à Montréal. »

Ce bout de rivière est une oasis, caché du regard de la masse hétéronormative.

Étienne Pineault, sur Facebook

Robert Milot vise un nouveau mandat aux prochaines élections municipales, qui auront lieu en novembre. Il a annoncé qu’il souhaitait installer une guérite sur le site des chutes Sainte-Marguerite pour qu’un gardien puisse y assurer la sécurité.

Chargement en cours