•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 15-18

Avec Isabelle Craig

En semaine de 15 h à 18 h

Quand la crue des eaux provoque aussi des ravages psychologiques

Audio fil du mardi 9 mai 2017
Des digues ont été aménagées de part et d'autre de la rue Cousineau, dans l'arrondissement d'Ahuntsic-Cartierville, touchée par les inondations.

Des digues ont été aménagées de part et d'autre de la rue Cousineau, dans l'arrondissement d'Ahuntsic-Cartierville.

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Taliana

Pour les sinistrés des inondations qui touchent plusieurs régions du Québec, les conséquences psychologiques sont bien réelles. Le journaliste Danny Braün est allé à la rencontre des résidents de l'arrondissement Ahuntsic-Cartierville, où plus d'une centaine d'entre eux ont dû être relogés.

« J'ai vécu des scènes noires en Algérie, mais je n'ai jamais eu peur comme ça de ma vie », explique Ichème Mohammed Mebarek, un père de famille algérien qui a dû être évacué de sa résidence sur la rue Cousineau à Cartierville, dimanche dernier. « On a commencé à entendre les cris des voisins. Au sous-sol, on entendait les fenêtres exploser avec l’eau, c’était la panique totale. »

Les premiers symptômes du stress peuvent se manifester sous différentes formes : anxiété, difficulté à dormir, colère, frustration et sentiment d’impuissance.

Pour les sinistrés qui en sentent le besoin, la ligne « Info santé 811 » met à disposition des psychologues et autres professionnels de la santé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi