•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 15-18

Avec Annie Desrochers

En semaine de 15 h à 18 h

COVID-19 : une saison de chasse sous le signe de la prudence

Deux chasseurs guettent l'horizon dans une clairière.

La santé publique exhorte les chasseurs de respecter certaines directives pour éviter de propager la COVID-19 (archives).

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

La chasse est l'une des rares activités qui peut encore être pratiquée malgré la seconde vague de coronavirus, mais sous certaines conditions. Ce rituel saisonnier sera bien différent cette année pour les milliers de chasseurs qui se rendront dans les étendues sauvages de la province.

Plutôt que d’y aller avec des interdictions, la santé publique a opté pour des recommandations aux chasseurs. Rester dans sa propre région, privilégier les petits groupes, maintenir ses distances avec ses partenaires de chasse, éviter de partager une installation avec des personnes d'une autre bulle familiale... Ce ne sont là que quelques-unes des directives qui changeront le portrait des choses cet automne.

La discipline supplémentaire que devront s’imposer les chasseurs demeure toutefois un petit prix à payer pour les adeptes de cette activité, selon Raynald Blais, qui chasse l’original.

On ne s’assoira pas comme on faisait avant [pour] prendre notre verre de vin ou notre petite bière […] Moi, je veux aller à la chasse et je ne veux pas qu’ils arrêtent ça.

Raynald Blais, chasseur

Normalement, on n’a pas peur, on se colle, on fait la fête. Mais cette fois-là, ça ne sera pas le cas. L’ambiance ne sera pas la même, souligne quant à elle Hélène Larente, chasseuse et directrice d’une zone d’exploitation contrôlée (ZEC) en Outaouais et au Témiscamingue.

L’afflux de chasseurs résidant en zone rouge ne manque pas d’inquiéter les autorités de certaines régions, surtout celles où le virus est encore peu présent comme la Côte-Nord ou l’Abitibi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi