•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 15-18

Avec Annie Desrochers

En semaine de 15 h à 18 h

Mort de Joyce Echaquan : « Des préjugés crasses qui continuent d’exister », déclare Ghislain Picard

Joyce Echaquan sourit à la caméra.

Joyce Echaquan, une jeune atikametkw de Manawan, est décédée dans des cirocnstances troubles dans un hopital de Joliette. Peu de temps avant, elle avait filmé et diffusé en direct ses appels à l'aide tandis que des infirmières tenaient des propos désobligeants à son endroit.

Photo : Image fournie par la famille

La mort de l'Atikamekw Joyce Echaquan continue de faire grandement réagir partout au Québec, notamment en raison du traitement que celle-ci a reçu à l'hôpital de Joliette et de l'attitude du personnel médical sur place. Le journaliste Vincent Rességuier revient sur les nombreuses réactions qui fusent depuis le décès de la femme, elle qui avait d'ailleurs diffusé en direct de son téléphone le comportement des employés de l'hôpital à son égard.

Dans la communauté de Manawan, d’où était originaire Joyce Echaquan, c’est la consternation, et son mari Carol Dubé ne cache pas sa peine immense.

J’ai sept enfants qui se retrouvent sans mère.

Carol Dubé, conjoint de Joyce Echaquan

Pour le chef de l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador (APNQL), Ghislain Picard, il est clair que Joyce Echaquan a été victime de racisme de la part des infirmières.

Dans cette vidéo, on entend clairement les infirmières insulter Joyce parce qu’elle est Atikamekw, parce qu’elle est Autochtone. On y reconnaît des préjugés crasses qui continuent d’exister aujourd’hui.

Ghislain Picard, chef de l’APNQL

En conférence de presse mardi, le premier ministre François Legault a qualifié la situation d’inacceptable, ajoutant qu’une infirmière a été congédiée à la suite de ces événements. Il a aussi mentionné qu’il y aura une enquête du coroner et une autre du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi