•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Se faire montrer la porte pendant son congé de maternité

Le 15-18

Avec Annie Desrochers

En semaine de 15 h à 18 h

Se faire montrer la porte pendant son congé de maternité

Audio fil du lundi 27 février 2017
Le ventre d'une femme enceinte

Le ventre d'une femme enceinte

Photo : iStock

Congédiées parce qu'elles étaient enceintes ou nouvellement mamans : voilà une réalité qui est plus fréquente que l'on pourrait l'imaginer. « J'étais partie en congé de maternité, je suis retournée au travail et après quatre mois j'ai reçu mon licenciement, raconte une jeune mère.

« On a préféré garder la personne qui m'a remplacée et on a fait une réorganisation dans l'entreprise », ajoute celle qui préfère taire son nom. Selon Ghislaine Paquin, de l’organisme Au bas de l’échelle, ce genre de situation arrive assez régulièrement. « On soupçonne que c’est seulement la pointe de l’iceberg. »

Je pense qu’il y a beaucoup plus de femmes qui le vivent, mais qui ne vont pas exercer des recours.

Ghislaine Paquin

Des recours peu adaptés à la situation

Il existe un recours, mais celui-ci est mal conçu et ne protège pas bien les femmes, explique Ghislaine Paquin. « Tout ce qu’on prévoit c’est la réintégration avec le salaire perdu et si elles sont congédiées pendant le congé elles n’ont pas de salaire. Donc, pas de salaire à récupérer », fait-elle remarquer.

Quant à la réintégration, cet aspect inquiète davantage les femmes qui vivent ce genre de situation, puisqu’elles ne souhaitent pas retourner au travail dans ce contexte.

C’est difficile pour ces femmes-là qui ne se sentent pas désirées dans cet emploi.

Ghislaine Paquin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi