•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 15-18

Avec Alain Gravel

En semaine de 15 h à 18 h

L'Extension, le programme de pédagogie sociale de Parc-Extension

Une femme sourit à la caméra devant un bâtiment.

Louise Poirier, professeure en sciences de l’Éducation à l’Université de Montréal, a mis en place un service de pédagogie sociale dans le quartier Parc-Extension. On y offre gratuitement des services en orthopédagogie, mais aussi en optométrie, en orthophonie, et en soins dentaires pour les élèves de l’école Barclay.

Photo : Radio-Canada / Dominic Brassard

Des étudiants universitaires en stage offrent des services gratuits, selon leur spécialité, à des élèves d'un milieu en difficulté. C'est l'initiative de l'Extension, un programme de pédagogie sociale qui a vu le jour il y a cinq ans dans une école du quartier Parc-Extension, à Montréal. Le journaliste Dominic Brassard est allé à la rencontre de ses artisans.

Offrant des services pédagogiques et de soins de santé, entre autres, l’Extension est un lieu de formation permettant aux étudiants de mettre en pratique leurs connaissances.

« Ça leur donne un contact avec un milieu voisin de la faculté, un milieu différent. Ça ouvre les yeux aux étudiants sur une autre réalité. Je pense que c’est un projet qui est gagnant pour tout le monde », mentionne Louise Poirier, professeure en sciences de l’Éducation à l’Université de Montréal.

Une initiative qui fait ses preuves

Les effets se font déjà sentir chez les élèves bénéficiaires du programme. Les activités ludiques de mathématiques, notamment, connaissent un grand succès :

« Quand le taux d’absentéisme baisse parce qu’on ne dit pas à quel moment on va jouer et que les élèves veulent jouer à ce jeu mathématique, je pense qu’on a un exemple de réussite », estime-t-elle.

Mais c’est surtout sur le plan des soins de santé, comme l’optométrie, que l’Extension fait la différence.

« Un enfant qui ne voit pas au tableau [...] et qui ne sait pas qu’il ne voit pas bien, la journée où il a ses lunettes et qu’il voit, eh bien, ça fait une différence dans sa vie », raconte-t-elle.

Grâce aux dons du public, l’Extension est en mesure de donner certains outils aux élèves, comme les lunettes – généralement coûteuses –, qui font toute la différence sur l'apprentissage d'un enfant.

Louise Poirier croit que d'autres universités devraient emboîter le pas.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi