Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Isabelle Richer
Audio fil du lundi 18 mars 2019

Travaux du SRB : les détours de trajets d'autobus inquiètent la CSDM

Publié le

Un autobus de la STM devant une école.
La ligne d'autobus 139 passe maintenant devant deux écoles.   Photo : Radio-Canada / Dominic Brassard

En raison des travaux du Service rapide par bus (SRB) Pie-IX, trois lignes d'autobus de la Société de transport de Montréal (STM) sont détournées du boulevard Pie-IX et empruntent à la place la 24e Avenue. Ce trajet les fait passer devant deux écoles et menace la sécurité des élèves, estime la Commission scolaire de Montréal (CSDM).

L’École primaire Saint-Noël-Chabanel accueille 1100 élèves. Les passages fréquents d’autobus devant l’école inquiètent énormément l’enseignante Julie Vallée. Elle souligne que bien des enfants qui fréquentent l’école sont des immigrants qui ne connaissent pas encore le français. Je ne suis pas certaine qu’ils ont le bagage, l’autonomie pour pouvoir traverser en suivant les indications, dit-elle. On essaie de le leur enseigner, mais je ne pense pas qu’ils soient rendus là dans leur développement.

Nos enfants, ce ne sont pas des souris. On n’attendra pas qu’un enfant se fasse écraser pour réaliser que ça n’a pas de bon sens.

Julie Vallée, enseignante

La directrice de l’École Saint-Noël-Chabanel, Maryse Maheu-Dion, ne comprend pas le choix de la STM de faire passer les autobus par la 24e Avenue. Elle souligne qu’avec les autobus scolaires et les voitures des parents d’élèves, il y a déjà beaucoup de circulation dans cette rue. Maryse Maheu-Dion raconte que, lorsqu’elle a interrogé la STM sur les raisons de ce choix, on lui a répondu que c’était le meilleur trajet pour les usagers de l’autobus. Ce que j’en conclus, c’est que le transport a choisi de favoriser le confort des usagers au détriment de la sécurité des élèves, s’indigne-t-elle.

De son côté, la porte-parole de la STM, Amélie Régis, précise qu’il n’était pas possible d’offrir une autre option aux usagers de l’autobus, notamment en raison des personnes à mobilité réduite qui ne peuvent parcourir une longue distance pour se rendre à l’arrêt. Elle ajoute que diverses mesures de sécurité ont été adoptées, dont l’ajout de policiers devant les écoles et d’arrêts aux intersections. Nos chauffeurs sont des experts de la route, rappelle Amélie Régis. Ils ont l'habitude de conduire dans un milieu urbain.

La CSDM, quant à elle, déplore de ne pas avoir été consultée ni avertie du changement de trajectoire des autobus. En aucun temps, la STM ou l’arrondissement n’a communiqué avec nous, affirme sa vice-présidente, Marie-Josée Mastromonaco.

Les autobus de la STM devraient passer sur la 24e Avenue jusqu’en 2022, date prévue de la fin des travaux du SRB. En hiver, toutefois, ils emprunteront leur trajet habituel en raison de la suspension des travaux.

Chargement en cours