Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Le 15-18
Audio fil du mercredi 13 mars 2019

Les bouteilles d’eau en plastique tardent à disparaître à Montréal

Publié le

De l'eau embouteillée
De l'eau embouteillée   Photo : Radio-Canada

En mai dernier, la Ville de Montréal votait à l'unanimité pour interdire les bouteilles d'eau en plastique dans ses bâtiments administratifs. Néanmoins, on trouve encore de ces bouteilles dans les machines distributrices de différents sites municipaux. Trois citoyens de Verdun demandent à leur arrondissement de respecter non seulement cette interdiction, mais d'aller plus loin en bannissant les bouteilles d'eau en plastique dans tous les commerces.

Ces citoyens se sont regroupés sous le nom de « Verdun sans bouteilles ». Ils ont lancé une pétition en ligne, qui a recueilli plus de 700 signatures jusqu’à présent, pour demander à l’arrondissement d’interdire la vente de bouteilles d’eau à usage unique sur son territoire. Pour donner du poids à cette idée, le regroupement s’est associé à 11 entreprises locales qui se sont engagées à cesser d’en vendre. Pour le porte-parole de l’initiative, Éric Hanson, la décision de la Ville de ne plus vendre de bouteilles d’eau à usage unique dans ses bâtiments, c’est mieux que rien, mais ce n’est pas suffisant.

L’arrondissement de Verdun estime de son côté qu’il serait trop compliqué de mettre en place une interdiction totale. Les arrondissements voisins sont très proches, souligne la conseillère Marie-Andrée Auger. Ça exigerait beaucoup d’énergie. Nous ne sommes pas certains que c’est là qu'il y aurait le plus d’effet pour réduire la production de déchets et l’utilisation de contenants à usages uniques.

Elle rappelle que Verdun a interdit, à la fin de l’année dernière, les contenus jetables dans les nouveaux restaurants qui s'installent rue Wellington.

Du côté de la Ville de Montréal, on précise que les machines distributrices se vident de leurs bouteilles d’eau au fur et à mesure que les contrats d’approvisionnement se renouvellent. Comme certains d’entre eux ont une durée de cinq ans, cela pourrait prendre du temps avant de voir disparaître toutes ces bouteilles des bâtiments municipaux. On observe le même retard avec les boissons sucrées, dont l’interdiction a été adoptée par le conseil municipal en décembre 2017.

Un meilleur accès à l’eau potable

Lorsqu’il n’y aura plus de bouteilles d’eau dans les sites municipaux, l’enjeu de l’accès à l’eau potable revêtira une encore plus grande importance. La Ville de Montréal répertorie en ce moment les quelque 800 fontaines d’eau sur son territoire pour montrer leur emplacement sur une carte.

L’organisme Eau Secours estime toutefois qu’il faut aller plus loin et augmenter le nombre de fontaines publiques. Ce qui est primordial, c’est que quand la personne est dans la rue et qu'elle a soif, qu’elle puisse boire rapidement, qu’il y ait une fontaine d’eau publique à proximité, estime Alice-Ann Simard, membre de l’organisme.

Chargement en cours