Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Le 15-18
Audio fil du vendredi 14 décembre 2018

Gregory Charles souhaite tendre la main aux immigrants

Publié le

Le musicien et animateur regarde vers la gauche et parle devant un micro orange.
Grégory Charles était de passage dans les studios du 15-18.   Photo : Radio-Canada / Stéphanie Dupuis

Gregory Charles croit que le Québec a tout avantage à faire connaître son histoire et sa culture aux immigrants. C'est pourquoi il lance le programme Je suis Québécois pour faciliter leur intégration.

« J’ai pris conscience, dans les dernières années, que j'étais le fils d’un immigrant », explique Gregory Charles.

Son père, originaire de Trinidad, a fait le choix de s’enraciner au Québec, et il a eu le meilleur véhicule d’intégration, estime-t-il.

« Je suis conscient de comment il a été chanceux d’avoir ma mère comme guide », indique-t-il.

Selon l'artiste, ce ne sont pas tous les immigrants qui ont la chance d'avoir un guide comme celui-là à leur arrivée au Québec. Ici, nous connaissons le parcours que nous avons traversé. Le retrait progressif de l’église, les luttes pour les égalités entre les hommes et les femmes et le fonctionnement des institutions, tout est à apprendre pour les nouveaux arrivants.

« Donnons-leur la meilleure chance possible de comprendre ce qu’est le train du Québec qui est en marche. [...] On a avantage à leur raconter notre histoire », explique-t-il.

Et si les Québécois ont beaucoup à gagner de cette façon, les immigrants aussi, croit-il. « Vous allez recevoir beaucoup de cet endroit si vous vous donnez la peine de le comprendre davantage. Et ça passe par la langue. »

C’est pourquoi Gregory Charles lance Je suis Québécois, une école virtuelle qui propose un cours de français additionné d’une leçon d’histoire par jour.

« Mon souhait, c’est que les gens qui viennent s’enraciner ici disent rapidement "Je suis Québécois" », espère-t-il.

Le programme Je suis Québécois, de Gregory Charles, sera lancé le 1er avril en ligne.

Chargement en cours