Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Audio fil du lundi 10 décembre 2018

Vivre avec la douance et le TDAH, ou quand « tu fittes pas dans le moule »

Publié le

Mathieu Cyr derrière un micro dans un studio radio de Radio-Canada.
L'humoriste Mathieu Cyr vit avec la douance et le TDAH.   Photo : Radio-Canada / Catherine Contant

L'humoriste Mathieu Cyr a eu un parcours scolaire difficile. Son renvoi de plusieurs écoles ne l'a toutefois pas empêché de se lancer dans une carrière humoristique. Mais tous ceux qui, comme lui, vivent avec la douance et le trouble déficitaire de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) n'ont pas cette chance.

C’est avec amertume que Mathieu Cyr parle de ses années d’école. L’école, c’est un moule, et tu essaies de "fitter" dedans en te mettant des patchs de styromousse, illustre-t-il.

Or, lui, il n’a jamais fitté dans le moule, notamment parce qu’il vit avec la douance : Tu comprends rapidement, et quand tu comprends rapidement et que tu ne veux pas nuire aux autres, tu restes dans ton coin et tu t’emmerdes.

L’école est-elle obligée d’être un moule?

Mathieu Cyr estime que le système scolaire québécois est désuet et inadéquat pour les jeunes qui sont différents, que ce soit en raison de leur douance ou d’un TDAH. Quand tu as 35 % des gens qui décrochent, ce ne sont peut-être pas tous des problèmes d’apprentissage. C’est peut-être un trouble d’enseignement, croit-il.

L’humoriste pense notamment que les élèves devraient avoir plus de choix et de liberté à l’école.

L’école est gérée comme une shop des années 50, et on est en 2018.

Mathieu Cyr, humoriste

Chargement en cours