Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Audio fil du jeudi 6 décembre 2018

La honte d'être pauvre, racontée par Guylaine Tanguay

Publié le

Un homme avec un guitare, une femme tenant une petite boîte et un homme tenant un violon.
Guylaine Tanguay est l'une des porte-paroles de la guignolée des médias 2018.   Photo : Radio-Canada / Catherine Richer

Guylaine Tanguay sait ce que c'est d'être pauvre. Lorsqu'elle était jeune, sa famille s'est retrouvée à la rue. C'est pourquoi elle est plus qu'heureuse d'être aujourd'hui porte-parole de La guignolée des médias.

Mon père avait un travail, mais il gérait mal son argent, raconte la chanteuse.

Après avoir perdu sa maison, la famille s'est trouvé un appartement, et la mère de Guylaine Tanguay a dû faire appel à l'aide sociale.

Il n'est pas facile de demander de l'aide quand on se retrouve dans la pauvreté, particulièrement dans un petit village où tout le monde se connaît, fait remarquer la chanteuse. On n’avait jamais eu ce problème, souligne-t-elle. On mangeait tout ce qu’on voulait. Mais là, quand il n'y a plus d'argent, il n’y en a plus.

C'est pourquoi lorsqu'une tante s'est présentée avec un panier rempli de denrées dans le temps des Fêtes, la famille Tanguay a vécu un grand moment de soulagement.

On doit [tout] justifier, ça fait qu'on ne demande pas d'aide. Alors, quand les gens viennent à nous pour nous aider, c'est tout un soulagement.

Guylaine Tanguay, chanteuse

La famille Tanguay a réussi à s'en tirer. Mais encore aujourd'hui, la chanteuse savoure la liberté que lui procure la sécurité financière : Chaque fois que je vais à l’épicerie et que je mets des choses dans mon panier, je me trouve chanceuse. Et on choisit en plus ce qu’on veut manger. On ne s’en rend pas compte, mais il y a des gens qui n'ont juste pas le choix, ils ne peuvent que manger des pâtes pendant toute une semaine.

Chargement en cours