Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Audio fil du jeudi 29 novembre 2018

REM : le circuit 747 en péril

Publié le

Un autobus de la STM
Un autobus de la STM qui se rend à l'aéroport Montréal-Trudeau   Photo : Radio-Canada

En 2023, il y a fort à parier que vous ne pourrez plus emprunter le circuit d'autobus 747 pour vous rendre à l'aéroport de Montréal, du moins, pas pendant que le Réseau express métropolitain (REM) est en service. C'est le résultat d'une entente qu'a obtenue la Caisse de dépôt et placement du Québec de la part de l'Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) contre tout circuit d'autobus pouvant entrer en concurrence avec le REM.

Daniel Bergeron, le directeur général pour la planification et la mobilité de l’ARTM, est catégorique : les études montrent que les gens auront intérêt à prendre le REM, surtout parce qu’il ne sera pas assujetti aux aléas de la circulation routière.

Présentement, il estime à 40 minutes le temps moyen d’un trajet d’autobus effectué sur le très populaire circuit 747. Avec le REM, ce sera 20 minutes, affirme-t-il.

« Le service du REM va être très concurrentiel par rapport au 747, ce qui nous amène à revoir [ce] circuit. Sa pertinence va être moindre sur l’axe René-Lévesque, mais pourrait demeurée à l’ouest du centre-ville, où l'on pourrait continuer d’opérer le 747 », indique Daniel Bergeron.

Pour ce qui est des tarifs pour emprunter ce nouveau moyen de transport, le directeur général ne peut encore affirmer s’ils seront aussi avantageux que ceux proposés actuellement pour le circuit 747.

Chargement en cours