Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Audio fil du jeudi 22 novembre 2018

Touriste tué par une tribu isolée : la faute au gouvernement indien

Publié le

Un membre de la tribu des Sentinelles photographié depuis un hélicoptère.
Un homme de la tribu isolée des Sentinelles, en Inde, tente d'abattre, avec son arc,l'hélicoptère de la garde-côtière indienne survolant l'île d'Andaman-et-Nicobar.   Photo : Reuters

Fiore Longo, chercheuse et anthropologue pour l'organisme Survival International, s'attendait à ce qu'un tel drame survienne, car le gouvernement de l'Inde a récemment levé les restrictions d'accès à toutes les îles Andaman pour attirer les touristes.

Pour nous, c’est un très mauvais signal que le gouvernement a donné, affirme l’anthropologue. Il faut savoir que les Sentinelles sont le peuple le plus isolé du monde et le plus vulnérable. C’est le devoir du gouvernement de les protéger.

Elle mentionne que le gouvernement indien a indiqué que la plus grande accessibilité à l’île des Sentinelles était une erreur, que celle-ci ne devait pas se retrouver dans la liste des îles ouvertes au tourisme.

Les autorités indiennes ont échoué dans la protection de ce peuple.

Fiore Longo, chercheuse et anthropologue pour Survival International

Fiore Longo explique que les Sentinelles sont un peuple de chasseurs-cueilleurs-pêcheurs qui vivent depuis des millénaires isolés du monde extérieur. Mais selon elle, il ne faut pas pour autant croire qu’ils sont restés figés dans le temps. Elle souligne que ce peuple a lui aussi évolué. Par exemple, ses membres construisent maintenant leurs flèches avec le métal provenant des bateaux qui s’échouent sur leur île.

Le fait qu’ils ne sont pas industrialisés ne veut pas dire qu’ils sont une relique d’un passé révolu, soutient l’anthropologue.

Par contre, leur isolement les rend très vulnérables aux maladies, car ils ne sont pas immunisés contre les virus qui se propagent chez les humains qui vivent à l'extérieur de leur île. Fiore Longo raconte d’ailleurs qu’un officier britannique arrivé sur l’île des Sentinelles au 19e siècle est entré en contact avec deux adultes et deux enfants et les a emmenés sur une île voisine. Voyant la mort rapide des deux adultes, les autorités britanniques ont alors décidé de ramener les enfants sur leur île.

Fiore Longo insiste sur l’importance de protéger ce peuple plusieurs fois millénaire : Ils sont une partie essentielle de la diversité de l’humanité.

Chargement en cours