Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Le 15-18
Audio fil du mardi 25 septembre 2018

Finis, les foyers polluants à Montréal

Publié le

Une personne met une bûche dans un poêle à bois.
Un poêle à bois   Photo : iStock

À partir du 1er octobre, les foyers et poêles au bois polluants seront interdits dans la métropole. Si les commerçants sont pour l'instant épargnés par cette réglementation, eux aussi devront bientôt trouver d'autres options, affirme le responsable de l'environnement au comité exécutif de la Ville de Montréal, Jean-François Parenteau.

Pizzérias, boulangeries et autres commerces montréalais devront se départir de leur appareil au bois pour opter pour une solution moins polluante. Mais la transition se fera en douceur, assure Jean-François Parenteau. On va travailler avec nos partenaires, qui sont les commerçants, promet-il. On n’arrivera pas demain en disant "On vous coupe l’accès".

Selon Jean-François Parenteau, plusieurs citoyens ont déjà converti leur foyer pour le rendre moins polluant. D’autres ont plutôt décidé de le condamner.

Impossible toutefois de savoir combien de foyers sont toujours non conformes. Les différents arrondissements sont en train d’établir une liste des citoyens possédant un appareil au bois. Des gens se sont déjà inscrits sur une base volontaire sur le site de la Ville de Montréal, explique Jean-François Parenteau. Par la suite, une fois que le règlement sera en vigueur, il y aura une validation qui va être faite dans les maisons.

Il rappelle que les particules fines sont dangereuses pour la santé, notamment pour les personnes qui ont des problèmes respiratoires. L’Organisation mondiale de la santé reconnaît aussi que les particules fines sont cancérigènes, ajoute Jean-François Parenteau.

Y a-t-il moins de smog à Montréal depuis que les citoyens ont commencé à convertir leur appareil au bois? Pour l’instant, on n’a pas senti de diminution des épisodes de smog, mais, on va finir par le sentir, ça, c’est clair, répond-il.

Les foyers et poêles au bois sont responsables de 39 % des émissions de particules fines.

Chargement en cours