Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Audio fil du mardi 17 juillet 2018

Les retards des trains de banlieue se multiplient, et ce n’est qu’un début

Publié le

Un train de banlieue à la gare de Deux-Montagnes
Les trains sont de moins en moins visibles à la gare de Deux-Montagnes depuis la fin juin.   Photo : Radio-Canada / Francis Labbé

Une campagne s'organise sur les réseaux sociaux pour protester contre les retards particulièrement fréquents depuis quelques semaines sur les lignes Deux-Montagnes et Mascouche. De son côté, l'organisme Exo, qui gère les trains de banlieue, affirme que les perturbations sont principalement dues à la météo et aux travaux du REM qui viennent de commencer.

Yves Racine est administrateur du groupe Facebook Mouvement/Rally Train Deux-Montagnes. Lui-même usager du train de Deux-Montagnes, il déplore les nombreux retards survenus au cours des derniers jours. On sait qu’il y a eu une vague de chaleur, mais c’est la première fois qu’on a ces problèmes-là depuis le début de la ligne Deux-Montagnes, qui remonte quand même à quelques décennies, note-t-il.

Il affirme avoir du mal à se faire entendre par Exo. Et avec le REM qui s’en vient, on ne voit pas vraiment la lumière au bout du [tunnel], ajoute-t-il.

C’est pourquoi Yves Racine invite les usagers exaspérés à se joindre au groupe Facebook. Il pense même organiser une manifestation en guise de protestation.

La faute au REM et à la météo

De son côté, Caroline-Julie Fortin, conseillère en relations médias et affaires publiques pour Exo, admet que la chaleur et l’humidité des derniers jours ont entraîné des problèmes de signalisation, et par le fait même, des retards.

Mais selon elle, les travaux du REM, qui ont débuté le 25 juin, ont beaucoup aggravé les perturbations parce que le réseau est passé de deux à une seule voie sur une portion des lignes Deux-Montagnes et Mascouche : Auparavant, il y avait des trains dans les deux directions qui roulaient sur deux lignes parallèles et qui, maintenant, doivent tous passer par un goulot d’étranglement qui est une voie simple.

Lorsqu’un train a du retard, il s’ensuit donc un effet domino qui perturbe les trains à venir.

Caroline-Julie Fortin précise que chaque cause de retard est analysée, et elle affirme qu’Exo tente d’améliorer sa communication avec les usagers. Nous-mêmes, nous avons plus d’une centaine d’employés qui utilisent ce train et qui arrivent en retard le matin, dit-elle.

Il y a toutefois peu de chances, à son avis, que les perturbations diminuent puisque les travaux du REM s’échelonneront sur plusieurs années.

Oui, il faut s’attendre à ce qu’on ait de la difficulté à respecter la ponctualité sur les lignes Deux-Montagnes et Mascouche pour les mois à venir, parce qu’on ne peut pas prévoir l'imprévisible et qu’on doit faire circuler ces trains avec les contraintes opérationnelles que nous avons.

Caroline-Julie Fortin, conseillère en relations médias et affaires publiques pour Exo

Chargement en cours