Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Audio fil du mercredi 11 juillet 2018

Et si Elvis était venu à Montréal en 1972?

Publié le

Martin Fontaine déguisé en Elvis Presley en train de chanter sur une scène.
Le chanteur Martin Fontaine personnifie Elvis Presley depuis plusieurs années.   Photo : Radio-Canada / Valérie Cloutier

Le roi du rock'n'roll n'a jamais donné de concert à Montréal. Le chanteur Martin Fontaine, connu pour sa personnification d'Elvis Presley, a donc décidé d'offrir aux Montréalais un spectacle tel que ce qu'ils auraient pu voir en 1972.

En 1972, le King était au sommet de sa forme, raconte Martin Fontaine. Après une retraite de huit ans à Hollywood, durant laquelle il n’a fait que des films, il est revenu sur scène. Il est retourné à ce qu’il aimait le plus, affirme le chanteur. Il a retrouvé son public et il a retrouvé son orchestre. Il a fait de gros spectacles à Las Vegas et des tournées partout aux États-Unis. Il était heureux. Ce n’était que du plaisir.

Elvis Presley a enchaîné les tournées dans son pays, mais jamais il n’est venu à Montréal.

Il a pourtant bien failli y donner un concert. En 1957, il a entamé une tournée au Canada, sa seule à l’étranger. Il a visité Toronto, Ottawa et Vancouver. Montréal figurait sur l’itinéraire, mais ç’a été annulé, parce que les autorités de l’époque, civiles et religieuses, ainsi que la direction du Forum de Montréal, avaient eu peur que sa présence provoque une émeute, indique Martin Fontaine. Il rappelle que, deux ans auparavant, le Forum était le théâtre d’émeutes en raison de la suspension du hockeyeur Maurice Richard.

Avec son spectacle Elvis Expérience Montréal 72 : comme si c’était arrivé…, présenté au Casino de Montréal jusqu’au 25 août, Martin Fontaine souhaite recréer l’atmosphère des concerts d’Elvis des années 1970. Cela implique un chœur gospel, un orchestre flamboyant, et des classiques comme Suspicious Minds et Burning Love, les deux gros succès du King en 1972.

Il n’est jamais venu à Montréal, donc on l’invente, explique le chanteur. C’est ça qui est la beauté de l’affaire. Sauf qu’on invente quelque chose qu’Elvis aurait pu être ou faire, toujours en respectant le personnage.

Chargement en cours