•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 15-18

Avec Annie Desrochers

En semaine de 15 h à 18 h

Planète bleue II : une incursion encore plus intime dans l'univers marin

Audio fil du lundi 23 avril 2018
Plongeur sous-marin entouré de poissons.

Planète bleue II

Photo : BBC

L'animateur et journaliste Charles Tisseyre prête sa voix au deuxième volet de la série documentaire Planète bleue, produite par la BBC. Il explique que les nouvelles technologies ont permis aux caméramans d'entrer encore plus dans l'intimité des animaux et de découvrir des comportements insoupçonnés.

« Quelle chance pour moi de pouvoir porter ce documentaire-là, c’est exceptionnel! », s'exclame Charles Tisseyre. Quand on lui a demandé de faire la narration de la version française de la série, il a tout de suite accepté, plein de reconnaissance.

Planète bleue II, c'est 6000 heures de tournage sous l'eau, 25 expéditions dans 40 pays, pendant 4 ans, et avec des moyens révolutionnaires, précise Charles Tisseyre. Les plongeurs peuvent désormais rester sous l'eau deux ou trois heures sans avoir à remonter à la surface et sans faire de bulles, grâce à des appareils qui recyclent l'air qu'ils respirent.

Cela leur permet d’approcher les animaux d’une façon jamais vue : « Il y a une intimité entre le caméraman et l’animal qui est due au fait que l'animal s’habitue à la présence des caméramans qui ont plongé à répétition dans les mêmes secteurs. Ils peuvent donc les filmer de très près. On assiste alors à des comportements animaliers qu’on n’a jamais vus à la télévision, que même les scientifiques n’ont pas pu documenter. »

Contrairement au premier volet de la série, qui avait été critiqué pour l'absence de mention des effets négatifs de l'activité humaine sur les écosystèmes, chaque épisode du deuxième volet consacre plusieurs minutes aux problèmes du plastique, du réchauffement des océans, de la surpêche et du blanchissement des coraux, « sans toutefois occulter le côté magnifique de tous ces écosystèmes », indique Charles Tisseyre.

Le septième épisode est quant à lui entièrement consacré aux conséquences de l'activité humaine, mais aussi aux solutions qui ont fait leurs preuves.

La série documentaire Planète bleue II est diffusée tous les jours cette semaine à 20 h, et elle sera en rediffusion dimanche de 12 h à 19 h, sur ICI Explora (Nouvelle fenêtre). Elle sera également diffusée à l'émission Découverte à partir du 5 août.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi