Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Audio fil du vendredi 20 avril 2018

5 astuces pour réussir son potager dans un espace restreint

Publié le

Un homme plante des pousses de salade dans un bac de terre.
La passion du jardinage   Photo : iStock

Vivre en ville et faire pousser des légumes sur son balcon ou sur sa terrasse, c'est possible, selon l'horticulteur Albert Mondor, auteur du livre Le nouveau potager : le jardin comestible pour tous les espaces.

« L'ancien potager demandait beaucoup d'espace et beaucoup d'entretien, explique Albert Mondor. Le potager que je propose, c'est un potager qui prend moins d'espace, qui occupe plutôt la verticale, qui est très adapté au milieu urbain. »

Il y a toutefois certains principes à respecter pour que ce type de potager soit un succès. Voici cinq éléments importants pour réussir son nouveau potager.

1. Le bon contenant

Le contenant doit avoir les bonnes dimensions pour que les racines aient assez d'espace pour pousser. « Moi, j'aime bien les contenants de textile, ce sont des contenants bien aérés qui permettent un bon drainage », affirme Albert Mondor. Il ajoute que ces contenants permettent même de faire hiverner certains plants, comme les framboisiers et les fraisiers.

L'horticulteur précise toutefois que les autres matériaux, comme le bon vieux pot en plastique, font tout aussi bien le travail.

2. Un terreau de grande qualité

L'horticulteur insiste sur l'importance d'utiliser un terreau de bonne qualité, mélangé à du compost. « Il doit contenir environ un tiers de compost et un tiers de tourbe de sphaigne, aussi appelée mousse de tourbe, ainsi que de la perlite », précise-t-il.

Ce type de mélange peut se trouver déjà tout prêt à être utilisé.

3. Du soleil

La lumière est essentielle lorsque l'on veut faire pousser certains légumes, comme les aubergines, les tomates, les concombres et les poivrons.

Il est tout de même possible d'avoir un potager sur un balcon à l'ombre. « On peut arriver à faire pousser certains plants avec trois ou quatre heures d'ensoleillement par jour, comme les laitues, les bettes à cardes, le persil et la menthe », ajoute l'horticulteur.

4. Un arrosage régulier

Il est primordial d'arroser son jardin de façon régulière. « Une règle qui vaut pour la plupart des plantes : avec de gros pots, on peut arriver à limiter les arrosages à deux fois par semaine en début de saison, et trois fois par semaine lors des périodes très chaudes », souligne l'horticulteur.

5. La récupération pour économiser

Un jardin n'a pas besoin de coûter une fortune, selon Albert Mondor. « On peut récupérer de vieilles valises, de vieux seaux ou, pourquoi pas, une vieille brouette, suggère-t-il. Amusez-vous! Tout récipient que vous récupérez peut devenir intéressant pour y cultiver des légumes. »

Pour moins de 100 $, si l'on récupère beaucoup de matériaux, on peut arriver à faire un très beau potager sur une terrasse, sur un toit, sur un balcon.

Albert Mondor, horticulteur

Chargement en cours