•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

On aurait pu détecter la pandémie plus tôt, selon la Dre Liu

Le 15-18

Avec Annie Desrochers

En semaine de 15 h à 18 h

On aurait pu détecter la pandémie plus tôt, selon la Dre Liu

Joanne Liu regarde directement dans l'objectif de la caméra.

La Dre Joanne Liu fait partie du comité d'experts qui se penche sur la gestion de la pandémie de COVID-19 par l'OMS et ses pays membres.

Photo : AFP/Getty Images / Fabrice Coffrini

La pédiatre-urgentiste Joanne Liu croit que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et les pays qui en sont membres auraient pu détecter plus rapidement l'arrivée de la pandémie de COVID-19 s'ils avaient mieux investi dans les outils appropriés. Elle souligne que le Canada a un système d'alerte précoce, mais que celui-ci n'est plus fonctionnel en raison d'un désinvestissement du gouvernement. « Les premières rumeurs de la pandémie, on les a eues à travers les réseaux sociaux », déplore la Dre Liu. Dans un contexte où « chaque jour, chaque minute compte », elle insiste sur l'importance de détecter rapidement les pandémies, mais aussi d'agir avec célérité une fois que l'alerte est lancée. Joanne Liu estime que trop de pays membres de l'OMS ont tardé à prendre des mesures une fois que l'alerte a été lancée.

Dans cette entrevue, la pédiatre-urgentiste fait aussi le point sur la menace que représentent les nouveaux variants du coronavirus et sur l’accessibilité des vaccins dans une industrie axée sur les profits.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi