•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La moitié des peupliers du quai de l’Horloge seront abattus

Le 15-18

Avec Jacques Beauchamp

En semaine de 15 h à 18 h

La moitié des peupliers du quai de l’Horloge seront abattus

Une rangée de peupliers en bordure du fleuve devant une tour dotée d'une horloge.

La rangée de peupliers est un paysage symbolique du Vieux-Port de Montréal très prisé des instagrameurs.

Photo : Radio-Canada / René Saint-Louis

Les Montréalais devront bientôt dire adieu au paysage qu'offre la rangée de peupliers qui borde le fleuve, dans le Vieux-Port. Atteints d'un champignon contagieux, la plupart de ces arbres sont en train de mourir. Selon l'horticulteur Bertrand Dumont, l'administration du Vieux-Port de Montréal n'avait d'autre choix que de les couper et de les remplacer par une autre essence.

Le chancre du peuplier est un champignon qui s’attaque tout particulièrement aux peupliers de Lombardie. Une fois l’arbre infecté, le parasite peut prendre de 10 à 15 ans avant de se manifester par l’apparition de bourrelets sur les branches qui empêchent la sève de circuler. On pourrait presque parler d’une maladie dégénérative, indique Bertrand Dumont. Quand ça se manifeste, l’abattage est à peu près la seule solution. Le problème, c’est que le peuplier, c’est un bois très cassant, donc il faut intervenir rapidement dès que l’arbre est mort parce qu’il peut être dangereux pour les passants.

Le chancre du peuplier existe depuis plusieurs dizaines d’années au Québec. Il est très difficile à détecter avant qu’il ne soit trop tard.

Ce champignon est, en outre, très contagieux. Il peut se transmettre d’un arbre à l’autre par le vent ou la pluie. Il y a donc peu d’espoir de survie pour les peupliers qui ne seront pas abattus cet hiver. L’horticulteur estime néanmoins que le Vieux-Port a pris une excellente décision en ne coupant que la moitié des arbres : Les arbres sont des unités grégaires; ils aiment être ensemble. Les plus vieux vont protéger les plus jeunes, ils vont amener de l’humidité.

Les peupliers feront donc place à des chênes pédonculés fastigiés. Selon Bertrand Dumont, le Vieux-Port était limité dans ses options pour remplacer les beaux arbres élancés qui seront coupés. C’est une photo symbolique, souligne-t-il. On ne peut pas mettre des arbres qui offrent une grande canopée, même si ça serait une bonne idée pour les passants.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi