•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 15-18

Avec Annie Desrochers

En semaine de 15 h à 18 h

Un tireur d'élite canadien bat un record à plus de 3 kilomètres

Audio fil du jeudi 22 juin 2017
Des militaires canadiens

Des militaires canadiens

Photo : Radio-Canada / Frédéric Peing

Un tireur d'élite des forces spéciales canadiennes en Irak a battu un record en atteignant mortellement un combattant du groupe armé État islamique à une distance de 3,5 kilomètres. Comment est-ce possible d'atteindre une cible à une telle distance? Annie Desrochers s'est entretenue avec Francis Langlois, spécialiste de la culture des armes à feu au Canada et aux États-Unis à la Chaire Raul-Dandurand de l'Université du Québec à Montréal.

Le spécialiste explique que pour atteindre une cible aussi lointaine, il faut avoir entre les mains une arme extrêmement puissante. « Dans ce cas-ci, on a utilisé un McMillan Tac-50 sniper, que l’on surnomme d’ailleurs "Big Mac" dans l’armée. »

Les tireurs d’élite n’agissent toutefois pas seuls. « Ils sont souvent accompagnés d’un "spotteur" qui observe les conditions de tir à travers un télescope très puissant et qui fournit les informations nécessaires au tireur pour que celui-ci puisse bien calibrer son tir et enfin atteindre sa cible, peu importe la distance », explique le spécialiste.

En plus d’utiliser un équipement à la fine pointe de la technologie, les tireurs d’élite doivent également suivre un entraînement physique rigoureux, selon Francis Langlois.

Des armes de pointe en vente aux États-Unis
Bien que ces armes très puissantes soient utilisées par des experts formés par l’armée, elles sont également sur le marché américain, explique le spécialiste. « C’est tellement accessible que certains États ont même légiféré contre ces armes-là, comme la Californie, précise-t-il. Mais ceux qui veulent s’en procurer ont juste à aller dans les États voisins [où la vente est permise] pour s’en procurer. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi