Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Audio fil du lundi 15 mai 2017

Non, le magazine papier n'est pas mort

Publié le

Mariève Paradis, éditrice du magazine Planète F, en entrevue à l'émission Le 15-18
Mariève Paradis, éditrice du magazine Planète F, en entrevue à l'émission Le 15-18   Photo : Radio-Canada / Raphaëlle Forgues

Au moment où les magazines papier disparaissent graduellement du paysage, un magazine web décide de se lancer dans l'aventure de l'imprimé. Marie-Ève Paradis, éditrice du magazine Planète F, consacré à la famille, soutient qu'il s'agit d'un geste qui n'est ni courageux ni audacieux, mais qui répond plutôt à une réelle demande des consommateurs.

« C’est un défi, la déconnexion, la volonté de dire non et de réfléchir sans écran », explique Mariève Paradis. Elle admet cependant que, dans le domaine de l'information, comme l'indique une étude du Centre des médias de l'Université Laval, le web a véritablement détrôné le papier, mais que certains formats sont encore propices à l’édition papier. C’est donc dans cet esprit que s’inscrit le nouveau magazine Planète F. « On va s’informer sur Internet pour ce qui est rapide, mais la lecture n’est pas la même quand on est sur papier, concentré à lire quelque chose de plus approfondi. » 


Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si ce premier numéro, qui porte sur le temps, est imprimé en version papier. « C’est justement pour prendre le temps de le feuilleter et qu’il puisse durer dans le temps », confie Marie-Ève Paradis.

Chargement en cours