•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 15-18

Avec Karyne Lefebvre

En semaine de 15 h à 18 h

Légalisation du cannabis : les provinces doivent adopter une règlementation similaire

Audio fil du mercredi 12 avril 2017
Une personne s’allume un joint de marijuana.

Une personne s’allume un joint de marijuana.

Photo : Radio-Canada / Nicolas St-Germain

La réglementation entourant la vente et la consommation de marijuana au Québec doit être semblable à celle des provinces voisines, croit Serge Brochu, directeur scientifique de l'Institut universitaire sur les dépendances à l'Université de Montréal. « Il est important que les règlementations s'adaptent aux réalités des provinces, mais il faut aussi qu'elles soient similaires pour éviter le trafic ou le tourisme pour le cannabis. »

Il faut que l’âge de consommation et que les points de distributions soient similaires.

Serge Brochu, directeur scientifique de l'Institut universitaire sur les dépendances à l'Université de Montréal.

Avec le dépôt du projet de loi fédéral sur la légalisation du cannabis, les provinces se retrouvent avec beaucoup de travail et, surtout, plusieurs questions qui restent sans réponses. « Ça dépend aussi des objectifs que nous voulons avec cette légalisation, mais il y a encore beaucoup de questions à se poser », note Serge Brochu.

Plusieurs analystes penchent vers un contrôle étatique de la vente de marijuana, explique le directeur scientifique. L’objectif étant que la vente soit contrôlée par quelqu’un qui n’a pas l’objectif de favoriser la consommation pour augmenter ses profits. « Une société d’État n’a pas, on l’espère, l’objectif de favoriser la vente pour faire plus de profits ou payer ses actionnaires. »

Pourquoi si vite?, se demande Marie-France Bazzo

Dans sa chronique au 15-18, Marie-France Bazzo ne comprend pas l'urgence de ce projet de loi. « C’est en voie de se faire un peu n’importe comment, un p’tit peu vite, et ce sont les provinces qui auront le fardeau de gérer ces choses-là. »

Elle rappelle d'ailleurs que plusieurs questions restent encore sans réponse. « Comment établir le .08 du pot? L’âge de la consommation? La surveillance dans les écoles? Toutes les questions de sécurité? », se demande-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi